Petite-fille et fille, perverses ou nymphos. Ch.9

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Petite-fille et fille, perverses ou nymphos. Ch.9Chapitre 9 : Et 1 et 2 et…3Laurine se redresse et enjambe Claude en saisissant sa queue pour la présenter devant sa chatte pleine de cyprine. Elle se laisse tomber dessus en gémissant et Claude relevant ses genoux s’exclame !- A la vache ! Quelle petite chatte ! Non de dieu ! C’est le pied !- Moi, j’aime ta grosse bite en moi, je la sens bien !Dit Laurine en agitant son cul sur Claude pour bien sentir son sexe.Dédé et moi sommes à côté d’elle et elle s’occupe alternativement de nos bites avec sa bouche et ses mains tout en se baisant à son rythme sur la queue de Claude.Claude a ses deux mains sur ses seins et lui pince ses tétons. Le tout combiné emmène Laurine vers un autre orgasme. Juste avant d’éclater, son cul s’affole et elle claque le pubis de Claude violemment.- Ooooohhhh, putain ! Ouiiiiiii ! C’est bon ! Baiser-moi ! Fort ! Partout !Du coup, je prends sa tête entre mes mains et je lui baisse la bouche en pilonnant sa gorge pendant quelques minutes puis je lui laisse reprendre sa respiration.- Ouiiiii, baisez- moi, salauds ! AAAaaaahhhh je vais jouir ! OUIIIIIIIIIII….OOOOOHHHHHH !Et bien empalée sur la grosse bite de Claude, elle jouit bruyamment.Elle est encore en plein orgasme que, comme un fou, je me précipite sur elle, la pousse vers Claude pour avoir une vue imprenable de son cul et de son anus. Je crie.- Quelle salope tu es! Je vais te prendre le cul !Je ne sais pas si elle m’a entendu dans son délire orgasmique, mais quand elle sent mon gland sur son trou du cul, elle gueule encore plus fort et je pousse mon sexe dans ce petit trou encore plus serré que sa chatte.Tout son corps tremble et son orgasme repart de plus belle. Qu’est-ce qu’elle peut jouir ma petite salope de petite-fille. Et j’adore la voir jouir. Je suis accro à sa jouissance.Claude et moi restons bien enfoncés dans ses trous à bites en attendant que Laurine se calme un peu sous cette double pénétration. Une première pour elle.Enfin, son orgasme s’estompe et Laurine, tout en continuant de gémir, arrive à articuler.- Oooh, je suis pleine de bites, si pleine… Huuummmm, j’adore cette sensation de plénitude… c’est incroyable ! J’ai deux belles queue en même temps !Quand Dédé qui se sent un peu exclu, pose son gland sur ses lèvres elle ouvre sa bouche et dit avant de l’avaler.- Ouiiiii, trois c’est encore mieux !Elle n’en dit pas plus car Dédé lui a saisi la tête pour lui baiser sa bouche.On se remet tous les trois à la baiser et quand je vous disais qu’elle jouit facilement, je confirme !Ma petite-fille est pratiquement constamment entrain de jouir car ses orgasmes se succèdent les uns après les autres suivant la façon dont nous baisons ses trois trous.Claude n’en peut plus et accélérant ses coups de bite il gueule !- Putain de salope ! Je vais jouir !Enfonçant entièrement sa bite dans sa chatte, il jouit en gueulant et il remplit sa chatte de son sperme chaud. Laurine repart de plus belle, muselée par la bite de Dédé qu’elle ne veut pas lâcher.Claude se dégage, Dédé me regarde et dit.- Je baiserais bien son petit cul et tu prends la place de mon père ?- Certainement!Je retire ma bite de son cul qui reste béant et Dédé enlève sa bite canlı bahis şirketleri de sa bouche ce qui donne à Laurine un répit temporaire à ses trous de plaisir si accueillant. Maintenant sous Laurine, je présente ma queue sur sa chatte dégoulinante de sperme et elle tombe d’elle-même dessus pour la prendre entièrement en elle. Dédé ne tarde pas prendre ma place dans son cul grand ouvert et continue de l’agrandir avec sa grosse bite.- Whaaaa, elle est grosse ! grogne ma petite-filleMais elle l’absorbe sans rechigner, en bonne petite salope qui veut de la grosse queue. Nous commençons à la baiser de nouveau et bientôt elle recommence à gémir.-OOuiiiii, allez-y ! Baiser-moi bien ! Et à fond ! Que je vous sente bien ! AAAaaaahhhh, ouiiiii, comme ça ! AAaaahhh, mes salauds ! Qu’est-ce que vous me mettez ! Encore !Claude est venu près d’elle et lui dit.- Si t’aime autant les bites, suce la mienne, et nettoie-là bien ! Elle est pleine de ton jus, salope !Pendant qu’elle lui suce sa queue il ajoute.- Et fais-là bien durcir que je te défonce ton cul, moi aussi !De nouveau nous la faisons jouir bestialement, comme des bêtes lubriques que nous sommes devenus. J’oublie que c’est ma petite- fille qui subit les assauts de trois mâles en rut, mais putain, elle aime ça ! Alors…Dédé est le premier à jouir après l’avoir pilonné à une vitesse folle. Dans un cri de fauve en chasse, il frappe mes couilles avec les siennes et rempli son cul de son foutre. Ca augmente encore le plaisir de Laurine et ses gargouillements sur la bite de Claude logée dans sa gorge. Dédé retire sa queue en laissant couler son sperme sur ma queue qui continue de ramoner sa chatte frémissante.Claude retire sa bite de sa bouche et Laurine tousse et crache pour reprendre son souffle. Claude s’écrit.- T’en veux encore salope ! Je vais te baiser ton cul ! Tu la veux ma bite…- Ooooohhhh, ouiiiii, Baise encore mon cul ! Rempli moi avec ta grosse bite ! Je me sens complétement vide par derrière.Elle n’en dira pas plus car Dédé viens de lui mettre sa bite dans sa bouche en disant.- Suce salope ! Et dis-moi si tu aimes la saveur de ton cul !De nouveau ses trois trous remplis, Laurine ne tarde pas à jouir de nouveau, moins fort qu’avant, mais continuellement et a force de sentir l’énorme queue de Claude frotter sur ma bite à travers la mince cloison qui nous sépare, je remets une couche de sperme dans sa chatte déjà bien pleine.Laurine arrive à grogner.- Oui, papy ! Remplis-moi !Après avoir bien jouis, je me retire avec un grand flop tellement elle est pleine de jus et je regarde Claude qui lui baise sa bouche.- Dédé… tu serais sûrement mieux dans sa chatte…Dit Claude en continuant de la clouer au sol avec sa bite dans son trou du cul.Ni une ni deux, Claude se retourne en la maintenant avec sa bite dans cul et dit.-Vas-y fiston, en famille !Dédé écarte bien ses cuisses et glissant sur la bite de son père légèrement ressorti de son cul, il l’empale d’une seule poussée.J’en reviens pas qu’une jeune fille si gracile puisse absorber deux si grosses queue en même temps et crier.- AAAaaaahhhh ! Ouiiiiiiiiiiiii ! Baisez-moi encore !Laurine est en plein délire maintenant qu’ils la baisent ensemble et elle canlı kaçak iddaa trouve encore la force de prendre ma queue et de la mettre dans sa bouche… pour la sucer comme une affamée.Laurine me regarde un instant avec ses yeux bleu scintillant de plaisir.- Ça te plait, hein Laurine ? Tu en as des bites, ma petite salope ?Elle a juste hoché de la tête légèrement car ma bite est de nouveau bandée dans sa petite bouche.Nous la baisons pendant plusieurs minutes dans un désordre absolu. De la bave et du foutre coule sans cesse de sa bouche et elle est en sueur sur tout son corps. Sur ses cuisses et ses fesses coule le trop plein de sperme et de cyprine expulsé de sa chatte et de son cul par le pistonnage de Claude et son fils qui la baise sans relâche.Elle pousse des gémissements gutturaux et crie parfois très fort mais elle se prend nos trois queues sans se plaindre mais plutôt avec un plaisir évident.Je n’ai jamais vu ça de ma vie. Et c’est ma petite –fille !Claude, qui lui baise son cul depuis un bon moment sent qu’il va jouir et il se retire en disant.- Je veux jouir sur sa gueule d’ange !Du coup je prends sa place sans aucune résistance tellement son cul est dilaté.Claude att**** Laurine par ses cheveux, baise sa bouche assez violemment et après quelque aller-retour il gueule.- Tiens, salope ! Ouvre bien ta bouche et avale mon foutre !En branlant bien sa queue il lui balance son foutre au fond de sa gorge.- Alors, t’aime mon sperme salope ! Tiens ! Prends bien tout !Et avant qu’elle ne puisse dire quelque chose il renfonce sa bite dans sa bouche.Au mouvement du muscle de sa gorge, je vois ma petite fille ingurgiter tout son sperme avec un enthousiasme évident. Et toujours avec ma bite dans son cul et celle de Dédé juste au-dessus dans sa chatte.Cette débauche de sexe excite tellement mes sens que je vais encore m’éclater et je vois, aux crispations de son visage, que Dédé est dans le même cas. D’ailleurs il me dit.- Putain ! Elle est incroyable cette mome ! Elle va encore me faire jouir !- Moi aussi ! Alors on gicle ensemble ?- OK Papy ! On lui balance notre foutre en même temps !Et nous baisons Laurine comme des beaux salauds que nous sommes, Dédé dans sa chatte et moi dans son trou du cul.Claude c’est reculé légèrement pour nous regarder pilonner cette nymphette lubrique qu’est devenue ma petite fille, qui, dans une sorte d’extase nous laisse martyriser ses parties intimes de nos queues en feu.- AAAahhhhhhhhhhh…OOOOOOoooooohhhhhhh…. AAAAAaaaaahhhhh ! Encoooore ! Encoooooooore !Dédé est le premier à éjaculer en grognant comme un goret qu’on égorge et je le suis 2 secondes après. Il lui remplit encore sa chatte pendant que moi, avec ma bite dans son cul en fleur et aussi loin que je peux, je lui envoie mon foutre presque i****tueux tout au fond de ses entrailles.Elle pousse un long cri de plaisir, tout son corps se tend dans une sorte de convulsion et elle s’écroule inerte entre nos bras qui la maintiennent.Laurine c’est évanouie !Dédé se dégage de sa chatte et je lui tapote ses joues pour voir sa réaction mais elle ne bouge pas. Je commence à m’affoler un peu quand enfin son corps tremble et qu’elle clignote des yeux.Je serre ma petite-fille dans canlı kaçak bahis mes bras et je fais signe à mes voisins de partir.Je câline ma Laurine en lui faisant des bisous dans le cou en attendant qu’elle émerge complétement. Quand je vois dans ses beaux yeux bleus cette étincelle de vie qui les rend si lumineux, je lui demande.- Ça va ma puce ? Tu te sens mieux ?- Oui, papy. Mais j’ai cru mourir de plaisir ! Mon corps ne m’appartenait plus et ma tête a éclaté !- Tu m’as quand même fait peur ma chérie. Je ne suis pas prêt de recommencer.J’admire son jeune corps nu dans la lumière du soleil et malgré les traces de sperme et de sa cyprine mélangé qu’elle a sur le ventre, ses cuisses, ses fesses et sur sa figure, elle ne porte aucune trace de la v******e de nos accouplements et elle est terriblement belle et désirable. Pris de remords je murmure.- Mon petit-cœur… tu as aimé te faire prendre comme ça…tu ne regrettes rien…- Non papy ! J’en avais rêvé, mais jamais fait ! Maintenant je l’ai fait ! C’est assez intense. Je ne pense pas que j’aurais arrêté de moi-même et à un moment c’était mon corps qui voulait, pas ma tête. Quand je jouissais constamment je ne savais plus ce que je faisais. Mon corps ne m’appartenais plus…il était à vous, pour votre plaisir. Et toi papy t’as pris ton pied ?- Oh oui ! Non de dieu ! C’est bien la première fois que je jouis autant ! Moi aussi je ne savais plus ce que je faisais. C’est ma bite qui avait pris les commandes.Elle tourne sa tête et ajoute.- Les voisins sont partis ?- Oui, chérie, je les ai renvoyés pour que tu te reposes. Ils auraient été capables de continuer ces salauds.- Et ils ont aimé eux aussi…- Sûr ! Dédé a dit que tu as un corps fait pour la baise, brûlant comme l’enfer et que tu es la plus grande et plus belle salope qu’il a baisé !- Je prends ça comme un compliment. Alors il faudra recommencer.- Laurine ! Il a raison tu es une sacrée Salope de petite-fille !- Mais pas tout de suite, papy ! Je suis exténuée et sans force.Je la prends dans mes bras et je vais la coucher sur son lit.- Repose-toi, tu prendras une douche plus tard.Elle s’endort aussi tôt et je reste un instant à la contempler.Avec tous les coups de bites qu’elle a pris, sa chatte est toute gonflée et ses lèvres encore écartées sont rouges tout comme ses fesses. Son trou du cul s’est refermé mais il fuit un peu et laisse couler un filet de liquide blanchâtre. Son visage et sa bouche sont aussi marqués par les abus qu’elle a subit et un mélange de jus, sèche à la commissure de ses lèvres. Elle est toujours aussi belle mais si je n’oublie que c’est ma petite fille chérie, elle ressemble quand même à une pute bien baisée !Moi aussi je suis crevé. Je m’allonge près d’elle et elle se tourne sur le côté, me présentant ses adorables fesses bombées. Je me colle à elle et à ma grande surprise, mon sexe se redresse sur la chaleur de son cul. Le viagra que j’ai pris avant cette folle partie de cul fait encore son effet !Je sens une main qui att**** ma queue. C’est mon amour de Laurine qui dans son sommeil ou son rêve, a senti ma bite et qui la positionne à l’entrée de sa chatte. D’un coup de cul en arrière, me revoilà plongé dans son sexe sublime et si gourmand. Ma petite-fille est insatiable ! Dès qu’elle tient une bite, même en dormant, son corps réagit et il faut qu’elle se la mette dans un de ses trous disponible !Nous ne bougeons plus et on s’endort pour un long sommeil réparateur.Une suite ?Phantome

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *