7 péchés : avarice (2/7)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

7 péchés : avarice (2/7)Cette histoire fait suite à “7 péchés : Envie” (http://fr.xhamster.com/user/captionizer/posts/482520.html) et n’est pas une histoire érotique comme les autres puisqu’elle vous propose d’en être le héros, à la manière de ces livres-jeux que certains d’entre vous ont peut-être connu dans leur jeunesse.Pour jouer, rien de plus simple : au lieu de lire ce récit du début à la fin, ne lisez que le premier paragraphe pour commencer. Un choix vous sera alors proposé qui vous guidera vers un autre paragraphe… et ainsi de suite jusqu’au dénouement de ce récit (si tout se passe bien, il devrait vous guider vers le prochain chapitre « Paresse»).Amusez-vous bien et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires et vos critiques !1.Plusieurs années ont passé depuis votre rencontre avec le beau Guillaume et vous avez une vie de rêve en sa compagnie : vous vous êtes mariés et le poste de chirurgien qu’il a obtenu vous apporte tout le confort matériel dont vous avez toujours rêvé. Malheureusement, les années passées à ses côtés vous ont fait également découvrir un énorme défaut chez votre mari. Celui-ci est extrêmement avare et fait continuellement des histoires pour la moindre dépense essentielle dont vous lui faites part même s’il en a largement les moyens. Dernièrement, par exemple, il a refusé de vous offrir ces adorables boucles d’oreille en or incrustées de diamants qui vous font tellement envie, ainsi que ce charmant collier assorti… Il vous les faut absolument et vous êtes donc résolue d’employer les grands moyens pour pouvoir vous les acheter.Vous allez prendre de l’agent dans le coffre que Guillaume conserve à la maison › 6Vous demandez de l’aide à votre ami Hugo le hacker pour pirater le compte en banque de Guillaume › 26Vous essayez d’amadouer votre beau-père pour qu’il vous prête la somme dont vous avez besoin › 18Vous allez pleurnicher auprès de votre amie Hélène, avec qui vous êtes restée proche, même si elle est toujours aussi une amie de votre sœur avec qui vous êtes toujours brouillée › 362.Malgré un fort sentiment d’irréalité, vous laissez votre beau-père entrer et vous le conduisez jusqu’à la chambre, consciente qu’il ne lâche pas un instant votre cul du regard. « Depuis le temps que je fantasme sur toi… Quand Madame Hélène m’a annoncé qu’elle avait une petite nouvelle dans son catalogue, je ne pensais pas tomber sur toi. » Il vous plaque alors contre le mur puis attire votre bassin vers lui, vous forçant à vous cambrer en lui présentant votre cul. N’osant pas le regarder, vous l’entendez défaire sa ceinture, la retirer entièrement, et baisser son pantalon. Sans prévenir, il vous cingle les fesses d’un grand coup de ceinturon, vous faisant crier ! En ricanant, il écarte vos fesses et presse son gland contre votre anus. Terrifiée vous le suppliez de ne pas vous prendre comme ça, n’ayant jamais pratiqué la sodomie… Cela ne l’arrête pas, bien au contraire, et il force le passage brutalement. Le souffle coupé, vous le sentez s’enfoncer profondément en vous. Il vous agrippe alors les cheveux et se met à vous ramoner sans retenue. Impuissante, vous le laissez aller et venir rapidement dans votre cul serré. Haletant de plus en plus fort, il prend visiblement un très grand plaisir à vous malmener de la sorte. Accentuant encore ses coups de boutoirs il vous force à mentir en admettant que vous aimez ce qu’il vous fait. Abandonnant toute fierté, vous accédez à toutes ses demandes en espérant qu’il finisse bientôt. Malheureusement, il se montre très endurant et votre calvaire semble ne jamais devoir finir. Il tape à grands coups de bite au fond de votre cul, vous pilonnant sans relâche, tant et si bien que vous finissez par vous sentir faible et vous glissez jusqu’à terre. Sans s’interrompre, François continue à vous enculer à quatre pattes, insensible à vos gémissements. Enfin, il jouit et se retire en produisant un bruit de succion humiliant. Il se rhabille en vous laissant là où vous êtes sur le sol, vous jette quelques billets et quitte les lieux en vous lançant « J’ai déjà hâte qu’on se revoit ! »En larmes, vous appelez Hélène pour lui raconter ce qui s’est passé, mais elle écoute à peine et vous ordonne de remettre le studio en ordre et d’attendre votre prochain client qui ne devrait plus tarder.Vous obéissez docilement, imaginant la menace qui pèse sur vous si Hélène révèle ce qu’elle sait à votre mari › 32Vous en avez assez d’obéir aveuglément et vous vous rebellez, quelles que puissent être les conséquences › 423.Guillaume est extrêmement choqué par vos révélations. A tel point que, pour la première fois depuis que vous le connaissez, il perd son sang froid et vous gifle. Il part calmer ses nerfs en vous ordonnant de ne plus être présente quand il reviendra. Vous rassemblez à la hâte quelques affaires et vous quittez le domicile conjugal en comprenant que vous l’avez perdu à jamais et en devinant que l’avenir sans lui s’annonce bien triste pour vous. FIN.4.Vous reprenez conscience, mais votre tête est tellement douloureuse que vous ne parvenez pas encore à ouvrir les yeux ni même à vous mettre debout. Où que vous soyez il y règne une chaleur étouffante et vous entendez le bruit assourdi d’un moteur ou d’une machinerie. Vous sentez le sol métallique sous votre corps entièrement nu tanguer légèrement et vous comprenez que vous êtes à bord d’un navire. Avec difficulté vous tentez de soulever vos paupières et, dans la pénombre vous distinguez les barreaux rouillés d’une grande cage de métal qui vous sépare d’une cale remplie de caisses et d’outils. Vous avez la gorge sèche comme si vous n’aviez pas bu depuis des jours (ce qui est peut-être d’ailleurs bien le cas) et vous tentez d’appeler à l’aide d’une voix rauque. Un homme aux bras couverts de tatouages, dissimulé jusque-là dans l’ombre s’avance vers vous en s’adressant à vous dans une langue étrangère, sans doute espagnole. Il vous fait signe de reculer avant d’ouvrir la porte de la cage et d’y entrer. Il referme soigneusement derrière lui et s’approche avec un air menaçant. Apeurée, vous reculez jusqu’à butter contre les barreaux, prise au piège. L’homme pose une main sur votre poitrine et malaxe vos seins sans aucune douceur, puis vous force à vous agenouiller pendant qu’il ouvre son pantalon et en sort une bite de taille respectable. N’ayant pas d’autre choix, vous le sucez pendant quelques minutes, avant qu’il n’att**** votre tête et plonge son sexe au plus profond de votre gorge. Il vous impose un rythme très soutenu et vous commencez à étouffer. Il vous relâche enfin et, à bout de souffle, vous crachez de longs jets de salive. Il vous allonge sur le ventre et vient vous écraser de tout son poids. Sa bite s’enfonce profondément dans votre chatte et il vous prend à même le sol sans ménagement. Il tape de plus en plus fort tout au fond de votre sexe, vous arrachant des cris de douleur et de plaisir mélangés. En grognant il finit par se retirer et gicle abondamment sur votre cul. Il se rhabille et quitte les lieux sans un regard pour vous. Vous êtes à nouveau seule dans le noir, mais pas pour très longtemps. Au cours des heures, puis des jours qui suivent, tout l’équipage vient vous rendre visite et profite de vous. Aucun d’entre eux ne semble parler ou comprendre le français et vous ne savez toujours pas quelle va être votre destination et votre sort futur…Malgré tout vous ne perdez pas espoir et vous êtes prête à profiter de la première occasion pour vous battre et vous enfuir de cet enfer › 13Comment pourriez-vous avoir la moindre chance d’échapper à ces hommes à qui Hélène vous a certainement vendue ? Vous perdez confiance et vous acceptez docilement votre destin › 95.Par crainte d’être punie sévèrement si vous faites mine de vous rebeller, vous préférez ne rien dire et vous écoutez Hélène vous expliquer ce qu’elle a prévu pour vous la nuit prochaine : vous allez être utilisée par une douzaine de clients, les uns après les autres sans interruption. Elle semble excitée rien qu’à l’idée de ce qu’elle va vous obliger à subir et, n’y tenant plus, elle relève sa robe et vous ordonne de venir la lécher. Docilement, vous vous exécutez, plongeant votre langue dans sa fente humide de désir. Vous la lapez longuement jusqu’à ce qu’elle jouisse en poussant un long soupir de soulagement extatique. Vous voyez bien qu’elle n’est pas prête de vous redonner votre liberté et c’est remplie d’un profond désespoir que vous allez vous préparer pour cette soirée qui n’est que la suivante d’une longue liste… FIN6.C’est le bon moment : Guillaume est absent et vous êtes seule à la maison pour quelques heures encore. Vous entrez dans le bureau de votre mari et vous vous plantez face au petit coffre-fort dans lequel il conserve quelques papiers importants et, surtout, une grosse somme d’argent liquide. Le cœur battant, vous hésitez longuement avant de vous décider à ouvrir le coffre en vous persuadant que ce n’est qu’une sorte d’emprunt, que cet argent est un peu à vous aussi et que de toute façon si vous en êtes réduite à de telle extrémités c’est de la faute à son avarice… Au moment où vous vous relevez, une liasse de billets à la main, vous entendez la porte du bureau s’ouvrir derrière vous. Vous vous retournez pour vous retrouver nez à nez avec Guillaume, rentré finalement plus tôt ! Il semble à la fois en colère et déçu par votre comportement et vous ne savez pas vraiment ce qui est le pire. Insensible à vos excuses et à vos explications maladroites pour vous justifier, il vous att**** d’une main ferme et vous plaque contre son bureau. Il retrousse votre robe, baisse votre culotte et, à votre grande surprise, vous administre une bonne fessée cul nu. C’est la première fois qu’il porte la main sur vous et vous êtes étrangement excitée par cette sévère correction que vous recevez. Vos fesses sont rapidement rougies et douloureuses, mais il arrête finalement de les claquer, sa fureur ayant fait place à une forte excitation sexuelle. Sans vous laisser la possibilité de vous relever, il se positionne derrière vous, déboutonne son pantalon et vous pénètre en levrette sans plus attendre. Il vous prend en toute hâte en vous tenant par les cheveux et, alors que le plaisir monte peu à peu en vous, vous pensez que cela faisait longtemps que vous n’aviez pas eu de séance de sexe aussi spontanée et passionnée. Il vous bourre ainsi vigoureusement pendant de longues minutes sans dire un mot, seuls vos gémissements brisant le silence. Il se retire soudain, avant que vous n’ayez eu le temps de jouir, et éjacule sur votre cul. Pendant qu’il se rhabille, Guillaume vous fait la morale et vous explique qu’il espère que ce qui s’est passé vous servira de leçon pour être plus honnête à l’avenir. Bien évidemment, il refuse de voir que c’est son propre comportement qui est à l’origine de tout cela. Quoi qu’il en soit, vous n’avez toujours pas les moyens de vous offrir les bijoux dont vous rêvez…Vous montez un plan pour détourner de l’argent du compte bancaire de Guillaume › 26Vous essayez d’amadouer votre beau-père pour qu’il vous prête la somme dont vous avez besoin › 18Vous allez pleurnicher auprès de votre amie Hélène, avec qui vous êtes restée proche, même si elle est toujours aussi amie avec votre sœur › 367.Zoé se confie à vous d’une façon naturelle et touchante et vous raconte le cercle vicieux qui l’a amené jusqu’ici : tombée dans la drogue alors qu’elle était plus jeune, elle a perdu tout ce qu’elle avait et a contracté une dette importante vis-à-vis de personnes peu recommandables pour qui travaille Hélène. Celle-ci lui a proposé un arrangement pour rembourser ses employeurs et c’est comme cela que Zoé s’est retrouvée à louer ses charmes depuis plusieurs années.Emue par ses malheurs, vous décidez de l’aider à s’en sortir › 11Vous essayez d’en apprendre plus sur Hélène en espérant apprendre quelque chose d’utile sur elle › 37Insensible à son histoire, vous vous contentez d’attendre votre prochain rendez-vous › 498.Votre mensonge ne semble pas convaincre entièrement Guillaume qui décide d’appeler Hélène pour vérifier vos paroles. Vous êtes soulagée de constater qu’elle confirme ce que vous avez dit à votre mari. Guillaume passe le reste de la soirée à s’excuser de s’être imaginé le pire et vous jouez de sa culpabilité avec délectation : après tout c’est à cause de lui et de son avarice que vous en êtes arrivée là.Le lendemain, vous recevez un message d’Hélène qui désire vous voir immédiatement. Vous vous rendez donc chez elle, certaine qu’il y aura un prix à payer pour avoir été protégée. Et en effet, à peine arrivée, elle vous fait vous déshabiller avant de vous obliger à la suivre jusqu’à sa chambre en marchant à quatre pattes. Restant dans cette position humiliante vous voyez Hélène retirer à son tour tous ses vêtements avant de s’équiper d’un gros gode ceinture ! Elle vous le fait lécher et sucer comme s’il s’agissait d’une véritable bite tout en vous rabaissant en commentant votre façon de faire. Vous suivez ses instructions et allez vous mettre debout, les mains appuyées contre le mur et le cul tendu vers elle. Hélène vous att**** par les hanches et fait pénétrer lentement son jouet surdimensionné dans votre chatte. Vous poussez un log gémissement pendant qu’elle s’enfonce inexorablement en vous. Elle vient buter tout au fond de votre sexe humide, puis vous pilonne à grands coups puissants. Vos cris remplissent la chambre alors qu’Hélène vous prend de plus en plus fort tout en claquant en cadence votre cul offert à sa main. Vous vous faites littéralement défoncer et vous adorez ça ! Vous atteignez un premier orgasme violent qui vous laisse chancelante, mais cela n’arrête en rien votre partenaire déchaînée. A nouveau à quatre pattes vous continuez à vous faire enfiler sans que le rythme ne faiblisse. Au contraire : vous tenant par les cheveux, Hélène s’en donne à cœur joie, visiblement excitée de vous entendre couiner de la sorte. Elle vous maltraite délicieusement pendant de longs instants et finit par vous faire jouir une seconde fois. Elle retire alors son harnachement, mais vous laisse le gode dans la chatte. Elle vous ordonne de ne pas bouger et se retire dans la salle de bain pour prendre une douche. A son retour elle a la satisfaction de voir que vous avez parfaitement obéis. Elle vous autorise enfin à vous laver vous aussi et en profite pour vous annoncer que vous êtes attendue le soir-même à une soirée « spéciale » organisée pour certains de ses clients les plus riches. Un chauffeur passera vous prendre à son studio pour vous y conduire.Vous obéissez à ses instructions et vous vous préparez en vous demandant ce que cette soirée aura de si spécial › 469.Une nouvelle vie – loin de celle dont vous rêviez – a commencé pour vous lorsque vous avez finalement débarqué dans ce port d’Amérique du Sud écrasé par la chaleur moite de la jungle toute proche. Le capitaine du navire vous a abandonné aux mains d’une tenancière de bordel, selon un arrangement déjà organisé, et vous êtes devenue, bon gré mal gré, une de ses pensionnaires les plus demandées. Depuis, les nuits sont toutes identiques pour vous, rythmée par le passage des nombreux clients dans chacun de vos orifices pour quelques billets dont vous ne voyez même pas la couleur, tandis que vous vous efforcez de penser à autre chose qu’à votre triste destin. Vous avez tenté d’affronter plus fort et plus féroce que vous et vous avez totalement échoué, mais le temps n’est plus aux remords… FIN10.François semble un peu surpris de voir que vous acceptez aussi rapidement sa proposition. Avec un étrange sourire, il vous ordonne de vous déshabiller et vous vous tenez bientôt entièrement nue devant lui. Votre beau-père, qui s’est contenté d’ouvrir son pantalon et d’en sortir sa bite, vous fait alors signe d’approcher. Agenouillée entre ses jambes Vous suivez ses instructions en léchant ses couilles, puis sa bite tendue vers vous. La situation est vraiment humiliante, mais vous vous laissez faire docilement, en tentant de vous persuader que ce n’est qu’un mauvais moment à passer et que c’est sans doute le meilleur moyen de faire face à l’avarice de votre mari. En vous tenant par les cheveux, François enfonce sa queue au plus profond de votre gorge et commence de longs mouvements. Passivement, vous le laissez vous baiser la bouche de plus en plus rapidement en tentant de ne pas vous étouffer. Il finit par sortir de votre bouche et vous bifle à plusieurs reprises en vous insultant. Vous n’imaginiez pas qu’il puisse être aussi dominateur et cela vous exciterait presque. A quatre pattes maintenant, vous lui tournez le dos pendant qu’il baisse votre petite culotte. Sans prévenir il vous assène plusieurs claques sonores sur les fesses et vos cris de surprise et de douleur semblent l’exciter d’avantage. Il vous prend alors en levrette tout en continuant de vous claquer le cul en rythme. Il se montre étonnamment vigoureux et endurant, vous faisant gémir pendant un temps qui vous semble très long. Il vous pénètre profondément en respirant de plus en plus fort, ses couilles venant taper contre votre chatte régulièrement. Il se retire soudain et, dans un râle de plaisir, arrose votre dos de plusieurs giclées de sperme épais. Pendant que vous vous rhabillez, il va chercher l’argent promis et vous tend une liasse de billets. Vous avez l’impression de vous être prostituée et c’est un peu honteuse que vous repartez chez vous.Au cours du dîner, vous relancez Guillaume au sujet des bijoux que vous avez vu et prétendez que cela lui coûtera finalement moins cher que ce que vous lui aviez dit auparavant. Mais rien n’y fait et il reste sourd à vos arguments, refusant de dépenser le moindre centime pour de telles futilités. Folle de rage et de dépit, vous comprenez que ce que vous avez subi de la part de François n’a servi à rien puisqu’il vous manque toujours une partie de la somme dont vous avez besoin.Le lendemain, vous prenez sur vous et décidez d’aller demander de l’aide à Hélène, une amie proche qui a toujours été là pour vous et qui aura sans doute de bons conseils à vous prodiguer pour vous sortir de cette situation › 3611.Vous êtes bien décidée à aider votre nouvelle amie, mais comment faire ?En prenant toutes les précautions possibles, vous expliquez la situation à Guillaume, confiante dans le fait qu’il saura comment agir › 3Vous préférez ne pas mêler votre mari à tout ça et vous allez directement voir Hélène en lui proposant de racheter le contrat de Zoé › 3812.Le déclic que produit votre téléphone au moment où vous prenez la première photo vous semble assourdissant. Tous les regards se tournent dans votre direction et, sans plus attendre, vous vous mettez à courir. Derrière vous des voix résonnent et vous entendez les hommes se mettre à vous poursuivre. Vous foncez droit devant vous sans vous retourner, espérant trouver de l’aide ou distancer vos poursuivants. Malheureusement, la zone est totalement déserte à cette heure tardive et vous commencez à vous épuiser. Entendant un bruit juste derrière vous, vous tournez instinctivement la tête au moment où vous êtes percutée violemment à la tempe par un objet extrêmement dur. La douleur vous fait perdre l’équilibre et vous vous affalez sur le sol. Vous recevez plusieurs autres coups alors que vous tentez maladroitement de vous protéger et le dernier, encore plus fort que les autres, vous fait perdre connaissance… › 413.Le navire casino siteleri finit par faire escale dans un port d’Amérique du Sud écrasé par la chaleur moite de la jungle toute proche. On vous fait débarquer de nuit et, à peine avez-vous posé le pied sur la terre ferme, que vous dégagez de l’homme qui vous tient par le bras et allez plonger dans l’eau trouble qui borde le quai. Vous nagez le plus loin et le plus longtemps possible avant de refaire surface et de sortir de l’eau par une échelle rouillée. Vous entendez les voix fortes de l’équipage qui vous recherche et, bien décidée à ne pas vous faire reprendre, vous courrez de toutes vos forces dans la direction opposée… Le reste se passe pour vous comme dans un rêve éveillé : vous finissez par trouver un agent de police à qui vous expliquez tant bien que mal ce qui vous est arrivé, vos geôliers sont arrêtés et après un court séjour à l’hôpital vous pouvez finalement être rapatriée chez vous. A votre arrivée vous apprenez qu’Hélène a été elle aussi arrêtée alors qu’elle tentait de fuir et que le réseau qu’elle dirigeait a été démantelé. Vous pourriez être très fière de vous, s’il n’y avait pas aussi eu des conséquences malheureuses : en apprenant ce que vous avez fait de votre plein gré dans un premier temps, Guillaume a été profondément choqué et n’a pas souhaité vous revoir. Vous n’avez jamais eu l’occasion de lui expliquer ce qui vous avait poussé à agir ainsi et il vous faudra vivre avec ce remord et ces regrets pendant le reste de vos jours. FIN.14.Sous le prétexte d’une séance de cinéma entre copines, vous abandonnez le domicile conjugal pour vous rendre à l’adresse indiquée par Hélène. Il s’agit d’un petit studio qu’elle possède dans un quartier calme de la ville et où vous êtes déjà venue une fois. Vous récupérez la clé dans sa cachette, entrez et vérifiez que tout est en ordre dans l’appartement, puis vous vous préparez à accueillir votre client. Lorsqu’il sonne à la porte, vous allez lui ouvrir uniquement vêtue d’un ensemble de lingerie très provoquant et de chaussures à hauts talons. Vous avez alors la mauvaise surprise de constater que vous connaissez l’homme avec qui vous avez rendez-vous : il s’agit de François, votre beau-père ! Vous restez sans voix tandis qu’il ne semble pas vraiment surpris de vous trouver ici.Si vous avez déjà couché avec lui auparavant › 47Sinon, vous faites comme si tout cela était normal et vous faites ce pour quoi vous allez être payée › 2Ou, trouvant la situation trop étrange et malsaine, vous refusez de coucher avec lui et vous tentez de partir › 5115.L’officier de police qui vous reçoit semble sceptique quand vous lui annoncez que vous avez découvert un réseau de prostitution forcée. Et il se ferme encore plus quand vous expliquez que vous savez cela parce que vous vous prostituez vous-même depuis peu de temps. Il vous promet de vérifier vos dires, mais vous comprenez que vous n’avez pas été prise au sérieux et que l’enquête qu’il mènera ne sera sans doute pas approfondie.Quelques jours plus tard, vous entrez dans le studio d’Hélène, prête à recevoir un nouveau client. Vous êtes surprise d’y trouver votre « patronne » qui vous attend l’air furieux. Elle se jette sur vous et vous gifle à plusieurs reprises violemment en vous insultant. Vous tombez à terre et elle vous assène alors une série de coups de pieds rageurs. Hélène a découvert que vous aviez été la dénoncer et elle est bien décidée à vous faire payer cette trahison. A moitié sonnée par les coups reçus, vous la voyez avec horreur sortir de sa poche un petit revolver et le pointer vers vous.Vous la suppliez de vous épargner en lui promettant de faire tout ce qu’elle voudra pour qu’elle vous pardonne › 16Vous vous jetez sur elle, bien décidée à vendre chèrement votre peau › 2416.Sous la menace de son arme vous quittez les lieux et vous allez jusqu’à sa voiture garée dans une ruelle sombre et isolée. Elle vous force à monter dans le coffre, menotte vos mains dans votre dos et menace de vous abattre si vous faites le moindre bruit pendant le trajet. Vous roulez longtemps et, quand le coffre s’ouvre enfin, vous êtes complètement ankylosée et pratiquement incapable d’en sortir et de marcher. Vous constatez que vous avez quitté la ville tandis qu’Hélène vous conduit jusqu’à une vieille grange perdue dans la campagne. En y pénétrant, vous vous demandez ce qui vous attend ici, mais vous n’osez pas tenter de vous enfuir, effrayée à l’idée de vous faire tirer dessus. Hélène vous retire enfin les menottes qui commençaient à entailler vos poignets, mais ce n’est que pour vous forcer à passer la tête et les mains dans un lourd carcan de bois qu’elle referme à l’aide d’un gros cadenas métallique. Hélène arrache violemment vos vêtements en vous promettant de vous dresser bien comme il faut. Elle s’empare alors d’un martinet et fouette vos fesses de toutes ses forces pendant un temps interminable. Vos cris et vos supplications ne servent absolument à rien et lorsqu’elle finit par s’arrêter votre cul est en feu. Cependant, votre calvaire ne fait que commencer : votre tortionnaire prend un gros godemiché en latex fluo à l’aspect répugnant et commence à l’enfoncer dans votre cul sans prendre la peine de vous lubrifier. Vous avez l’impression d’être écartelée et les larmes aux yeux vous tentez vainement de reprendre votre respiration. Sans vous laisser le temps de réagir, Hélène plonge un vibromasseur réglé sur la position la plus rapide dans votre chatte. Elle vient ensuite se placer devant vous et se déshabille lentement en vous insultant et en vous rabaissant. Elle se moque du plaisir supposé que vous ressentez en ayant vos trous bien remplis, vous gifle à plusieurs reprises avant de vous cracher au visage. Vous tenant par les cheveux, elle colle votre bouche contre sa chatte et vous force à la lécher. Pour éviter d’autres coups, vous obéissez et plongez votre langue dans sa fente humide. Vous faites de votre mieux pour la satisfaire, embrassant, léchant, mordillant son clitoris… Elle finit par jouir en vous arrosant de son jus. Elle s’écarte et annonce qu’elle a déjà connu beaucoup mieux et qu’elle va devoir vous punir pour que vous soyez un peu plus motivée la prochaine fois qu’elle vous donnera sa chatte à brouter. Elle repasse derrière vous et cingle sans répit votre cul avec une cravache dont les premiers coups font ressortir brutalement les accessoires qu’elle avait enfoncés en vous…Les jours passent et vous êtes continuellement fouettée et utilisée pour l’unique plaisir d’Hélène, sans espoir de vous échapper. Elle tente par tous les moyens de vous briser mentalement et physiquement, et elle possède visiblement beaucoup d’expérience en la matière.Malgré tous ces sévices, votre volonté de vous battre et de vous échapper reste intacte › 44Vous finissez par admettre que vous ne pouvez pas lutter et vous acceptez docilement votre sort › 2917.Après cette soirée étrange et excitante, vous n’avez plus de nouvelles d’Hélène pendant quelques jours. Vous retournez donc à la routine de votre vie quotidienne auprès de Guillaume, Vous vous prenez même à espérer que toute cette histoire soit terminée et que vous n’ayez plus à vendre votre corps. Et puis Hélène reprend contact avec vous… Vous allez la rejoindre chez elle et elle profite de l’occasion pour vous féliciter pour votre « prestation » remarquée par certains de ses clients importants. Avant qu’elle ne poursuive, vous hésitez à lui avouer que vous désirez vraiment arrêter d’être à son service et retrouver votre liberté une fois pour toutes.Si Hélène a eu l’occasion de vous « dresser » › 5Courageusement, vous lui exposez votre point de vue › 30Finalement, vous n’osez pas lui dire ce que vous avez sur le cœur, par crainte de sa réaction › 2118.François, le père de Guillaume, accepte tout de suite de vous recevoir chez lui quand vous lui dites que vous avez besoin de lui parler. Il s’est toujours montré amical envers vous, même si quelque chose dans sa façon de vous détailler de la tête aux pieds vous a toujours mise un peu mal à l’aise. Cependant, vu la situation et le comportement avaricieux de Guillaume, vous n’avez pas d’autre choix que de lui demander une aide financière que, bien entendu, vous lui rembourserez dès que possible. Il vous écoute attentivement plaider votre cause et vous êtes soulagée quand il affirme être d’accord pour vous aider en vous donnant au moins une partie de la somme dont vous avez besoin. Malheureusement, vous comprenez vite qu’il veut une contrepartie : si vous voulez vraiment cet argent il faudra que vous couchiez avec votre beau-père…Vous acceptez sa proposition › 10Vous préférez refuser et…Vous allez prendre de l’agent dans le coffre de Guillaume › 6Vous demandez de l’aide à votre ami Hugo le hacker pour pirater le compte en banque de votre mari › 26Vous allez pleurnicher auprès de votre amie Hélène › 3619.Quelques jours plus tard, vous vous trouvez chez Hélène qui tenait à vous dire à quel point elle est satisfaite de votre « travail » à son service. Tandis qu’elle se trouve dans la cuisine, occupée à préparer un des cocktails compliqués dont elle a le secret et qu’elle continue à vous exposer les projets qu’elle a pour votre avenir, vous en profitez pour vous emparer de son sac à main, à la recherche d’éventuelles preuves de son implication dans ce sombre commerce d’êtres humains. Evidemment, vous ne trouvez rien et, consciente que vous n’avez que peu de temps devant vous, vous explorez alors le contenu de son téléphone portable. La chance vous sourit enfin quand vous découvrez un sms reçu quelques minutes avant votre arrivée qui indique en termes voilés qu’une « cargaison » est attendue pour le soir même. Le cœur battant, vous reposez le portable juste au moment où Hélène revient et vous espérez qu’elle n’a rien remarqué. Vous restez néanmoins encore un peu avec elle pour donner le change avant de vous éclipser. Il vous reste à décider ce que vous allez faire des indices que vous avez récoltés.Ils vous semblent encore un peu minces et vous décidez de poursuivre votre enquête pour rassembler des preuves plus solides des activités criminelles d’Hélène › 28Vous estimez en avoir déjà fait assez et vous passez le relais en allant raconter ce que vous savez déjà à la police › 1520.Arborant un splendide masque orné de perles blanches, vous vous mêlez à la foule des invités qui bavardent, boivent du champagne et baisent dans tous les coins du manoir. Vous êtes rapidement repérée par un homme au masque aussi noir que sa peau. Il vous ordonne de le suivre et va s’installer sur un sofa près d’une jeune femme au masque blanc qui chevauche un homme plus âgé au visage dissimulé derrière un masque rouge. Vous vous retrouvez à genoux entre les jambes de votre partenaire à lécher sa bite en érection tout en jouant avec ses couilles. Impatiemment, il vous la plonge dans la bouche, venant buter dans votre gorge. Vous le pompez bruyamment en laissant de façon peu élégante de long filet de salive s’échapper de votre bouche. Il vous maintient la tête contre lui et vous oblige à lui prodiguer une gorge profonde longue et pénible. Lorsqu’il vous relâche enfin vous peinez à reprendre votre souffle, toussant et crachant. Du coin de l’œil, vous remarquez que votre voisin au masque rouge vous observe et semble très excité par votre prestation alors que sa compagne s’empale de plus belle sur sa queue en gémissant sans retenue. Cependant, il ne la laisse pas encore jouir et la fait descendre de sa bite. D’un ton autoritaire il explique ce qu’il attend de vous trois et, respectant les règles, vous obéissez immédiatement. Il s’allonge et Vous prenez la place de l’autre fille sur son sexe tendu. Vous commencez de longs va et viens sur lui, puis, au bout de quelques instants, votre premier partenaire se place derrière vous et plonge sa bite entre vos fesses, vous faisant crier de plaisir et de douleur mêlées. La jeune femme, debout au-dessus de l’homme au masque rouge, plaque sa chatte lisse et trempée contre votre bouche, étouffant vos gémissements de plaisir dans sa fente. Avec la sensation d’être entièrement remplie, vous vous faites baiser sans ménagement pendant un temps interminable avant que les deux hommes ne jouissent enfin presque en même temps…Epuisée et ne tenant plus debout, il vous faut un long moment avant d’être capable de vous relever. Le reste de la nuit se poursuit ainsi, comme dans un rêve éveillé, et vous enchaînez les partenaires pendant des heures avant que les derniers invités ne se dispersent enfin aux premières lueurs du jour. › 1721.Inquiète de ce que pourrait être sa réaction, vous n’osez pas lui couper la parole pendant qu’elle vous expose fièrement ce qu’elle a prévu pour vous la nuit prochaine : vous allez être utilisée par une douzaine de clients, les uns après les autres sans interruption. Elle semble excitée rien qu’à l’idée de ce qu’elle va vous obliger à subir et, n’y tenant plus, elle relève sa robe et vous ordonne de venir la lécher. Docilement, vous vous exécutez, plongeant votre langue dans sa fente humide de désir. Vous la lapez longuement jusqu’à ce qu’elle jouisse en poussant un long soupir de soulagement extatique. A votre grande surprise, elle vous avoue qu’elle a bien compris ce qui vous tracasse et elle vous promet de faire moins appel à vos services à l’avenir. Après tout, il ne faudrait pas que sa « fille » la plus rentable s’use trop vite à la tâche. Même si sa décision est entièrement égoïste, vous ne pouvez vous empêcher de la remercier avec gratitude. Vous espérez donc que cette épreuve soit bientôt derrière vous, mais le futur vous réserve encore bien des surprises…A suivre dans la troisième partie : « Paresse ».22.Votre sens moral élevé vous interdit bien évidemment d’accepter la proposition malhonnête d’Hélène. Vous retournez donc sagement auprès de Guillaume, prête à affronter ce que la vie vous réserve. Hélas, au fil du temps l’avarice de Guillaume devient de plus en plus flagrante et difficile à supporter. Malgré tout l’argent dont il dispose, vous vivez chichement et il vous refuse continuellement toute dépense. Vous passez de plus en plus de temps à vous disputer à ce sujet jusqu’à ce que l’inévitable se produise : n’en pouvant plus, vous décidez de rompre et vous le quittez… Libre mais malheureuse, votre avenir s’annonce très différent de ce que vous imaginiez quelques années auparavant. FIN.23.Vous vous habituez rapidement à votre nouvelle vie et dans les semaines qui suivent vous rencontrez de nombreux clients envoyés par Hélène. La plupart vous traitent correctement et se montrent souvent généreux. Vous gagnez beaucoup plus d’argent que vous ne l’auriez imaginé au départ, mais vous ne pouvez pas vous empêcher d’être honteuse et mal à l’aise à chaque fois que vous pensez à ce que vous devez faire pour le mériter. De plus, vous comprenez vite que cette situation n’est pas prête de changer, car Hélène vous trouve de plus en plus de clients à satisfaire et vous fait comprendre que vous êtes une de ses « filles » les plus demandées et les plus rentables. Vous acceptez donc votre triste sort… Jusqu’au jour où Guillaume se réveille enfin et commence à poser des questions sur toutes vos absences › 4524.La détonation qui retentit est assourdissante et la douleur qui suit, intense. Avec stupéfaction vous voyez une tâche sanglante s’étendre sur votre poitrine et vous vous effondrez à terre, prise de convulsions. Votre vue se brouille et vous n’êtes plus qu’à-demi consciente lorsque Hélène tire sur vous une seconde fois, mettant un terme définitif à vos souffrances… FIN25.A l’extérieur du manoir, la foule est moins dense, même si vous apercevez de nombreux couples, trios ou même quatuors en train de baiser contre des arbres, sur des bancs ou à même le sol. Votre partenaire vous emmène jusqu’à l’arbre le plus proche, vous plaque contre le tronc et vous prend debout, une jambe relevée, et sans ménagement. La position est un peu acrobatique, mais il est suffisamment costaud et vigoureux pour tenir bon tout en vous baisant de plus en plus fort. C’est à ce moment que vous voyez le tatouage sur son épaule gauche, un symbole tribal complexe, et que vous le reconnaissez : vous êtes en train de faire l’amour avec Nicolas, un ami proche de votre mari !Vous espérez que lui ne vous a pas reconnu et vous le laisser continuer comme si de rien n’était › 50Vous lui révélez qui vous êtes en retirant votre masque et en lui demandant d’arrêter › 3526.Vous prenez contact avec Hugo, un de vos anciens amis dont l’absence de scrupules et les talents de hacker vont vous être indispensables. C’est un jeu d’enfant pour lui de faire ce que vous lui demandez et en quelques clics une forte somme d’argent disparaît du compte de votre mari… Vous passez les semaines suivantes dans l’euphorie la plus totale, ayant enfin les moyens financiers de vous faire plaisir : bijoux, vêtements, sorties, tout vous est possible. Le retour à la réalité n’en est que plus dur ! L’enquête de police remonte jusqu’à Hugo qui avoue que c’est vous qui l’avait poussé à commettre ce vol. La dernière chose que Guillaume vous dit est qu’il ne veut plus rien avoir à faire avec vous et il vous tourne définitivement le dos. Vous êtes finalement condamnée et vous faites, terrifiée, l’expérience de la prison. Dès la première nuit, votre compagne de cellule, une grande brune très athlétique, vous rejoint dans votre lit. Avant que vous puissiez protester ou vous débattre, elle vient s’asseoir sur votre visage et vous force à lui lécher la chatte. Ayant du mal à respirer, vous n’avez pas d’autre choix que d’obéir et de laper frénétiquement sa fente moite et poisseuse. En gémissant, elle se frotte à vous en écartant plus largement ses cuisses afin de vous permettre de glisser votre langue plus profondément dans son sexe. Sous vos coups de langue de plus en plus rapides, elle finit par jour et remplit votre bouche de son jus. Elle se redresse et vous reprenez votre souffle en toussant. Elle agrippe alors vos cheveux et d’un air mauvais vous explique que si vous allez vous plaindre à qui que ce soit, elle se montrera vraiment méchante avec vous qui lui appartenez désormais. Sanglotant doucement et ne parvenant pas à trouver le sommeil, vous comprenez que votre calvaire ne fait que commencer et vous regrettez les mauvais choix qui vous ont mené jusqu’ici… FIN.27.Tout ceci n’a que trop duré et vous décidez de ne pas suivre la voie que vous propose Hélène. Vous rassemblez votre courage et dites à Guillaume tout ce que vous avez sur le cœur, sans rien lui cacher de ce que vous avez fait. Mais les choses ne se déroulent malheureusement pas comme prévu : pour la première fois depuis que vous le connaissez, il perd son sang-froid et vous gifle, outré par votre comportement. Il part calmer ses nerfs en vous ordonnant de ne plus être présente quand il reviendra. Vous rassemblez à la hâte quelques affaires et vous quittez le domicile conjugal en comprenant que vous l’avez perdu à jamais et en devinant que l’avenir sans lui s’annonce bien triste pour vous. FIN.28.La nuit suivante, vous arrivez un peu en avance sur le lieu de rendez-vous qui était mentionné dans le message, un parking désert et mal éclairé. Le lieu est sinistre et, cachée dans un recoin obscur, vous vous demandez ce qui vous a pris de vouloir jouer les apprenties détectives. Vous êtes même sur le point de renoncer canlı casino et de repartir chez vous, quand un semi-remorque et un gros 4×4 noir viennent se garer à quelques mètres de vous. Plusieurs hommes à l’aspect menaçant descendent des véhicules et attendent en fumant. Vous n’osez plus bouger de crainte d’être repérée et vous prenez votre mal en patience. Bientôt, plusieurs vans arrivent sur le parking et vous repérez Hélène parmi les nouveaux arrivants. Elle remet une mallette au chauffeur du 4×4 qui, après en avoir vérifié le contenu, fait signe à un de ses acolytes d’ouvrir le camion. Ils en font descendre une dizaine de jeunes femmes visiblement apeurées qui sont immédiatement conduites dans les vans.Vous prenez quelques photos avec votre portable pour avoir des preuves du trafic auquel vous assistez › 12Vous attendez que tout le monde reparte pour prévenir la police › 3929.A votre grande honte, vous acceptez très rapidement votre sort et votre seul but devient d’obéir docilement aux ordres d’Hélène, dans l’espoir d’échapper aux punitions imaginatives qu’elle vous inflige. Elle se montre visiblement très satisfaite de vous et finit par vous annoncer que votre dressage touche à sa fin. Il ne vous reste plus qu’à lui prouver votre totale soumission en participant sans rechigner à une soirée un peu spéciale qu’elle organise pour un de ses riches clients. Vous êtes conduite jusqu’à un petit manoir situé en pleine campagne et caché derrière un haut mur de pierres. On vous fait retirer tous vos vêtements avant de vous expliquer les règles de la soirée : ici tous les participants portent un masque dont la couleur détermine ce qu’ils peuvent faire ou non. Les masques rouges sont réservés aux invités VIP et les porteurs de masques blancs ou noirs doivent se soumettre à tous leurs désirs. Les masques noirs, quant à eux, doivent donc obéir aux rouges, mais peuvent dominer les blancs. Les masques blancs sont réduits, comme vous l’avez déjà compris, à un rôle passif et subissent les envies des autres participants. La couleur du masque que l’on va vous donner s’impose à vous comme une évidence… › 2030.Hélène semble surprise quand vous lui coupez la parole et que, d’un ton ferme, vous lui annoncez que vous souhaitez en finir avec cette histoire et que vous lui avez suffisamment servie de jouet sexuel ! Une lueur d’amusement dans le regard, elle vous avoue qu’elle ne s’attendait pas à ce que vous faisiez preuve d’autant de caractère et de courage. Il est bien entendu hors de question qu’elle se passe des services d’une de ses « filles » les plus rentables, mais elle vous promet d’y aller plus doucement à partir de maintenant et de faire moins appel à vous. Satisfaite de ce semblant d’accord, vous vous dites que vous avez fait le premier pas vers une liberté totale, sans savoir encore que le futur vous réserve bien des surprises…A suivre dans la troisième partie : « Paresse ».31.Le soir même, vous vous retrouvez au bar d’un hôtel luxueux du centre-ville, attendant avec anxiété le client avec qui Hélène vous a mis en contact. Vous avez prétexté une soirée chez une amie pour ne pas éveiller les soupçons de Guillaume et, comme d’habitude, il n’a pas cherché à en savoir d’avantage.Vous êtes tirée de vos pensées par un homme d’âge mûr, élégant et visiblement très sûr de lui. Il se présente comme venant de la part de « Madame Hélène », mais ne vous donne pas son nom. Il vous offre une coupe de champagne et fait la conversation, vous mettant rapidement à l’aise. Il vous invite alors à le suivre jusqu’à sa chambre et vous franchissez le pas. Une fois dans sa suite, il se déshabille et vous invite à faire de même. Vous retirez votre robe et restez en sous-vêtements devant lui sans trop savoir comment vous comporter. Allongé sur le lit il vous fait signe de le rejoindre. A quatre pattes vous vous avancez entre ses jambes écartées et vous embrassez sa bite avant de la lécher de bas en haut pendant un long moment. Vous avalez alors sa queue et vous le pompez en le regardant droit dans les yeux, votre langue et vos lèvres lui procurant un plaisir évident. En confiance, vous continuez à le sucer tout en le branlant vigoureusement. Il gémit de plaisir et vous êtes obligée de vous arrêter rapidement pour ne pas le faire jouir si vite. Debout au-dessus de lui, vous retirez votre string et le laissez tomber à terre avant de venir chevaucher votre partenaire. Il agrippe vos seins, les faisant bondir hors de votre soutien-gorge, et commence à les malaxer puis à les lécher, s’attardant sur vos tétons qu’il mordille doucement. Vous faites coulisser sa bite de plus en plus vite dans votre chatte et vos gémissements ne sont absolument pas simulés. Vous oubliez presque que vous faites cela pour de l’argent, tous vos scrupules envolés depuis longtemps et vous bondissez de plus belle, empalée profondément sur sa queue. Il finit par jouir et vous roulez sur le lit à ses côtés, un large sourire de contentement sur le visage. Il vous remercie pour ce bon moment et vous complimente même sur vos talents sexuels.Lorsque vous ressortez de la salle de bain quelques instants plus tard après vous être un peu rafraîchie. Il vous tend une enveloppe en indiquant qu’il a ajouté un petit bonus. Vous le quittez et, une fois dans l’ascenseur, vous jetez un coup d’œil à votre « salaire ». Le montant du pourboire qu’il a ajouté est stupéfiant et couvrira largement toutes les folies que vous avez en tête ! Quand vous arrivez chez vous, Guillaume est déjà endormi et vous vous glissez dans le lit sans le réveiller…Le lendemain, vous recevez un sms d’Hélène qui vous informe qu’elle a un nouveau client le soir même et vous donne l’adresse où vous devrez l’attendre.Attirée par l’appât du gain, vous acceptez sans discuter › 14Vous avez ce que vous vouliez et vous décidez de mettre un terme immédiatement à votre récente carrière de prostituée › 4132.Sans trop savoir ce que vous faites, vous vous appliquez à faire disparaître les traces de votre séance avec François et à vous rendre présentable pour votre rendez-vous suivant. Vous êtes à peine prête que l’on sonne déjà à la porte. Vous vous dépêchez d’aller ouvrir et vous vous retrouvez nez à nez avec une jeune femme blonde un peu trop maquillée. « Salut ! Je suis Zoé. Hélène m’envoie pour être ton binôme avec le client… » Devant votre air ébahi, elle éclate d’un rire franc et vous explique que l’homme que vous attendez a commandé une séance avec deux filles. Elle s’étonne qu’Hélène n’ait pas mentionné cela, mais vous vous dites qu’elle l’a forcément fait exprès pour vous mettre dans l’embarras. Zoé se montre drôle et spontanée et à son contact vous retrouvez un peu de votre bonne humeur… Jusqu’à ce que quelqu’un sonne à nouveau à la porte. Zoé vous fait signe d’attendre dans la chambre pendant qu’elle va ouvrir. Vous l’entendez accueillir votre visiteur qu’elle connaît déjà apparemment, puis se diriger vers vous. L’homme qui l’accompagne vous détaille de la tête aux pieds et semble vous trouver à son goût. Vous improvisez un petit strip-tease avec Zoé en vous déshabillant mutuellement, puis vous vous retrouvez avec elle sur le lit sa langue dans votre bouche et ses mains sur vos seins. Excitée par l’étrangeté de ce que vous êtes en train de vivre, vous la laissez guider votre tête jusqu’entre ses cuisses. De façon très naturelle, sans qu’elle vous le demande, vous commencez à lécher sa chatte humide où vous plongez la langue avec délice. Vous la faites gémir en la lapant avec application pendant un long moment… Avant que l’homme qui a loué vos services ne se rappelle à vous en posant une main sur votre cul exposé à son regard. Pendant que vous continuez à dévorer la chatte de la jolie blonde, il se positionne derrière vous et vous pénètre lentement en levrette. Il accélère peu à peu ses mouvements et bientôt vous n’arrivez plus à vous concentrer suffisamment pour utiliser votre bouche sur la petite chatte de Zoé. Elle change alors de position et se met à quatre pattes à côté de vous. Tout en continuant à vous baiser sans retenue, l’homme glisse deux doigts dans la chatte de votre collègue d’un soir. Il se montre extrêmement endurant et alterne ses coups de boutoir entre vous deux, passant sans prévenir de l’une à l’autre. Vous gémissez de plus en plus fort tandis qu’il vous pénètre de sa bite ou de ses doigts, à peine consciente que Zoé subit les mêmes assauts à vos côtés. Il finit par se retirer complètement et vous fait agenouiller toutes les deux devant lui. Il se branle rapidement avant de gicler en direction de vos visages tournés vers lui.Epuisé, mais ravi par votre prestation, il vous laisse un gros pourboire avant de quitter l’appartement. Vous partez avec Zoé dans la salle de bain vous nettoyer et vous en profitez pour bavarder un peu ensemble.Vous lui posez quelques questions pour en savoir plus sur elle › 7Vous la questionnez sur Hélène en espérant apprendre quelque chose qui puisse vous servir à échapper à son emprise › 37Vous n’abordez que des sujets superficiels en vous demandant à quoi va ressembler votre prochain client › 2333.Votre mensonge ne semble pas convaincre entièrement Guillaume qui décide d’appeler votre beau-père pour vérifier vos paroles. A votre grande surprise, mais aussi à votre grand soulagement, François confirme visiblement ce que vous avez dit à votre mari. Guillaume passe le reste de la soirée à s’excuser de s’être imaginé le pire et vous jouez de sa culpabilité avec délectation : après tout c’est à cause de lui et de son avarice que vous en êtes arrivée là.Le lendemain, vous recevez un message de François qui désire vous voir immédiatement. Vous vous rendez donc chez lui, certaine qu’il va vous faire payer le fait de vous avoir servi d’alibi. Et en effet, à peine arrivée, il vous fait déshabiller et vous entraîne dans sa chambre. Il vous jette sur le lit et grimpe sur vous sans prendre la peine de retirer ses vêtements. Il se contente d’ouvrir son pantalon et d’en sortir sa queue qu’il enfonce immédiatement dans votre chatte. Il se montre, comme à son habitude, brutal et dominateur et ne pense évidemment qu’à son propre plaisir. Agrippant vos seins qu’il commence à malaxer sans retenue, il vous pilonne rapidement et profondément à grands coups de bite. Vous poussez des cris de douleur et d’excitation mêlés alors qu’il vous prend de plus en plus sauvagement. Il finit par ralentir enfin la cadence et se retire de votre chatte. Vous espérez alors qu’il en a fini, mais ce n’est qu’un répit provisoire : il vous retourne et vous positionne le cul en l’air et la tête dans l’oreiller pour pouvoir vous sodomiser à sa guise. Une fois au plus profond de votre cul, qu’il pénètre lentement mais sans ménagement, il recommence à vous défoncer rapidement. Vous subissez ses assauts violents pendant de longs instants avant de le sentir gicler en vous. Lorsqu’il se retire, vous sentez que son sperme s’écoule de votre anus béant et un fort sentiment de honte s’empare de vous. Satisfait d’avoir pu une fois encore profiter de vous, François vous laisse vous nettoyer avant de vous laisser enfin partir.Sur le chemin du retour, vous recevez un appel d’Hélène qui vous informe que vous êtes attendue le soir-même à une soirée « spéciale » organisée pour certains de ses clients les plus riches. Un chauffeur passera vous prendre à son studio pour vous y conduire.Vous obéissez à ses instructions et vous vous préparez en vous demandant ce que cette soirée aura de spécial › 46Vous annoncez à Hélène que toute cette histoire est allée beaucoup trop loin et vous refusez de continuer à travailler pour elle › 4334.Arborant un magnifique masque orné de plumes noires, vous vous mêlez à la foule des invités qui bavardent, boivent du champagne et baisent dans tous les coins du manoir. Personne ne semble faire vraiment attention à vous pour l’instant, mais à chaque fois que vous croisez un masque rouge votre cœur s’accélère dans un mélange d’excitation et de crainte et vous vous demandez si vous allez devoir satisfaire ses désirs les plus pervers. Vous en profitez également pour détailler les porteurs de masques blancs et vous apercevez plusieurs personnes qui pourraient être à votre goût.Vous abordez un beau jeune homme masqué de blanc qui se tient timidement à l’écart › 48Vous jetez plutôt votre dévolu sur une belle asiatique aux seins menus qui est en train de finir de sucer un homme âgé portant un masque rouge › 40Vous préférez attendre patiemment et docilement d’être choisie › 2535.Il ne semble pas surpris en découvrant votre visage sous le masque et vous comprenez qu’il savait déjà qui vous étiez et qu’il ne vous a pas choisie par hasard. Vous réalisez alors qu’un lourd silence règne autour de vous. Les couples à proximité ont cessé de s’envoyer en l’air et tous vous regardent d’un air choqué et désapprobateur. Vous comprenez que vous avez brisé une règle fondamentale et vous n’avez pas le temps de remettre votre masque en place que plusieurs hommes s’emparent de vous et vous entraînent vers le manoir malgré vos excuses et vos supplications. En centre de la pièce principale, vous êtes plaquée au sol et ligotée, tandis que les masques noirs et rouges affluent avec l’espoir d’assister à une nouvelle attraction. Les cordes qui vous enserrent vous obligent à rester dans une posture humiliante, prosternée le visage contre le sol, les mains attachées dans le dos et les fesses en l’air. Votre « crime » est exposé à la foule dans laquelle un murmure de réprobation se répand avant que ne soit décidé votre châtiment. Un homme brandit une badine souple dont il cingle l’air à plusieurs reprise avant qu’elle ne frappe votre cul en vous faisant hurler. L’instrument passe de main en main et chacun peut à son tour venir fouetter la peau tendre et vulnérable de vos fesses. Vous finissez en larmes et le cul en feu, alors que vos tortionnaires se dispersent enfin pour reprendre leurs activités lubriques. On vous traîne à l’écart en vous tenant par les cheveux et vous êtes abandonnée dans une petite pièce sombre. Ce qui vous semble des heures passent dans l’obscurité et le silence. Finalement, la porte s’ouvre et un homme à l’air menaçant entre, une seringue contenant un liquide trouble à la main. Vous paniquez en sentant l’aiguille s’enfoncer dans votre bras et vous sombrez bientôt dans l’inconscience sans savoir si vous allez vous réveiller un jour… › 436.Hélène vous reçoit chez elle et vous bavardez de choses et d’autres pendant un moment avant que vous ne vous décidiez à en venir au fait et à lui exposer vos malheurs. Elle ne semble pas particulièrement surprise quand vous lui expliquez à quel point Guillaume peut se montrer avare et, avec un sourire en coin, elle prétend qu’elle aurait un moyen de vous aider, mais qu’elle n’est pas sûre que vous soyez assez motivée pour ça. Vous l’assurez du contraire et la pressez de question pour qu’elle vous révèle ce qu’elle a en tête jusqu’à ce qu’elle finisse par lâcher le morceau : elle connaît des hommes qui seraient prêts à payer pour coucher avec une belle jeune femme comme vous et elle peut vous mettre en relation avec eux en échange d’une partie de vos gains. N’ayant jamais pensé à vous prostituer, vous êtes un peu choquée par sa proposition, mais elle insiste sur le fait qu’il n’y a rien de glauque là-dedans et que tous les clients qu’elle pourrait vous faire rencontrer sont des hommes riches et distingués, recherchant avant tout un service de qualité en toute discrétion, ce qui limite les mauvaises surprises.Après réflexion, vous vous dites que ce n’est que pour une fois et vous acceptez sa proposition › 31Rien que l’idée vous dégoûte et vous refusez net › 2237.Ce que Zoé vous apprend sur la véritable nature de celle que vous pensiez connaître vous glace le sang ! Apparemment, Hélène travaille depuis des années pour un groupe de personnes peu recommandables qui s’adonnent au trafic d’êtres humains. D’après la belle blonde, ils sont puissants, implantés internationalement et disposent d’appuis haut placés.Courageusement, vous pensez que c’est votre devoir d’agir en rassemblant des preuves pour abattre cet empire du crime › 19Terrifiée par ce que vous venez d’apprendre, vous décidez de tout faire pour ne pas contrarier Hélène et ses commanditaires › 4938.Lorsque vous exposez à Hélène votre projet de racheter la liberté de Zoé, elle ne peut s’empêcher d’éclater de rire. Devant votre sérieux et votre insistance, elle comprend finalement que vous ne plaisantez pas. Elle réfléchit quelques instants et vous explique qu’il y aurait peut-être un moyen pour vous de gagner plus d’argent et plus rapidement, ce qui vous permettrait un jour de réaliser votre projet. Tout ce que vous aurez à faire sera de participer à quelques soirées spéciales organisées pour certains de ses plus riches clients. Vous n’osez pas demander en quoi ces soirées sont si « spéciales » que ça, même si le sourire qu’Hélène arbore en en parlant ne laisse rien présager de bon. Elle vous indique qu’elle doit passer quelques appels pour organiser les choses et quand attendant elle aimerait que vous soyez assez gentille pour l’aider à se relaxer. Elle va s’installer dans un fauteuil, jupe relevée et vous fait signe d’approcher pendant qu’elle compose un numéro. Elle tend un de ses pieds nus vers vous et, sans vous faire prier, vous l’embrassez, le léchez et sucez ses orteils. Vous êtes étrangement excitée et comme toujours fascinée par la facilité avec laquelle elle fait de vous tout ce qu’elle veut. En pleine conversation, elle vous att**** par les cheveux et colle votre visage contre sa petite culotte. Docilement, vous embrassez son entrejambes puis léchez sa chatte à travers l’étoffe légère que vous finissez par écarter pour plonger votre langue dans sa fente moite. Vous lapez son sexe avidement en vous attardant quelques instants sur son clitoris avant de goûter pleinement à son jus qui coule maintenant abondamment. Elle vibre de tout son corps et fait visiblement de gros efforts pour ne pas gémir ou même crier de plaisir sous vos caresses buccales. Elle presse votre visage contre sa chatte, vous étouffant presque, et vous accélérez de plus en plus vos mouvements de langue jusqu’à lui faire atteindre l’orgasme. Elle vous relâche alors et vous constatez qu’elle a éteint son portable depuis sans doute un certain temps déjà. « Tout est réglé », vous dit-elle en tentant de retrouver son souffle « Réserve ton samedi soir, un chauffeur viendra te chercher au studio pour te conduire jusqu’au lieu où se tient la soirée. Fais tout ce qu’on te demande et tout se passera bien. » Elle vous renvoie alors et vous attendez le samedi suivant dans un mélange d’inquiétude et d’excitation › 4639.Les véhicules finissent par repartir et se dispersent dans la nuit. Vous restez immobile encore quelques instants, le temps d’être sûre que vous ne risquez plus rien, puis vous vous ruez hors de votre cachette. Vous pensez qu’il est temps de passer la main aux forces de l’ordre et vous allez raconter tout ce que vous savez et avez vu à la police. On vous écoute avec attention et une enquête est menée dans les jours qui suivent, malheureusement sans résultat : il semblerait qu’Hélène et ses complices aient fait disparaître toutes les preuves pouvant les impliquer et que vous ayez donc pris tous ces risques pour rien…Quelques jours passent sans que vous entendiez parler d’Hélène te vous kaçak casino vous dites naïvement que vos actions téméraires auront au moins eu pour résultat de vous débarrasser de l’emprise qu’elle avait sur vous. Mais un soir, entrant chez vous, vous avez la mauvaise surprise de la trouver installée dans votre salon. Elle sait visiblement que c’est à cause de vous qu’elle a subit la perquisition de son domicile et une garde à vue éprouvante. Elle se montre menaçante et, lorsque vous faites mine de sortir votre téléphone, elle se jette sur vous sans prévenir et vous gifle à plusieurs reprises violemment en vous insultant. Vous tombez à terre et elle vous assène alors une série de coups de pieds rageurs. A moitié sonnée par les coups reçus, vous la voyez avec horreur sortir de sa poche un petit revolver et le pointer vers vous.Vous la suppliez de vous épargner en lui promettant de faire tout ce qu’elle voudra pour qu’elle vous pardonne › 16Vous vous jetez sur elle, bien décidée à vendre chèrement votre peau › 2440.La jeune femme pompe habilement son partenaire pendant un moment tout en le masturbant d’une main jusqu’à ce qu’il gicle dans sa bouche et en partie sur son masque. Repu, il la congédie et vous l’interceptez au passage en lui demandant de vous suivre jusqu’à un confortable fauteuil de cuir où vous prenez place, les cuisses posées sur les accoudoirs. La belle asiatique s’agenouille devant vous et embrasse servilement votre chatte offerte à son regard et à ses caresses. Elle y glisse ensuite la langue, goutant avec délectation votre fente trempée, puis joue un instant avec votre clitoris de la pointe de la langue. Les yeux fermés vous gémissez de plaisir tandis qu’elle explore votre intimité. Sa bouche collée à votre sexe, elle plonge au plus profond de vous, et vous êtes parcourue de la tête aux pieds par des ondes de pur plaisir. Cela dure de longues minutes avant qu’elle ne se retire pour reprendre sa respiration. Elle continue néanmoins à s’occuper de vous en insérant un puis deux de ses doigts longs et fins dans votre chatte. Tout en vous doigtant de plus en plus vite, votre partenaire se redresse et vient poser ses lèvres sur votre poitrine. Elle lèche vos seins, les suce, mordille vos tétons durcis par l’excitation. Elle glisse sans prévenir un troisième doigt en vous, ce qui vous fait pousser une série de petits cris de plaisir incontrôlés. Elle vous pilonne de façon parfaite, faisant grandir votre plaisir petit à petit jusqu’à ce que vous ne puissiez plus vous retenir et que vous atteigniez un orgasme puissant et extrêmement bruyant. Elle retire alors ses doigts et les lèche un par un avec gourmandise avant de vous demander la permission de s’en aller.Vous restez un petit moment immobile, le temps de vous remettre de ces émotions fortes puis vous repartez vous mêler à la foule et quelques minutes plus tard vous êtes abordée par un homme portant un masque rouge. Il vous prend par le bras et vous entraîne à l’extérieur, vers les arbres du parc › 2541.Vous appelez immédiatement Hélène pour lui annoncer que, comme vous en aviez convenu, vous avez rencontré de manière exceptionnelle un de ses clients, mais que vous tournez la page et que vous n’avez pas l’intention de continuer à travailler pour elle. A votre grande surprise, celle que vous preniez pour une amie se montre extrêmement dure avec vous et d’une voix cassante que vous ne lui connaissiez pas, elle vous explique que vous n’avez pas vraiment le choix : si vous ne faites pas ce qu’elle vous demande, elle révélera à Guillaume non seulement le fait que vous lui avez été infidèle, mais aussi que vous l’avez fait contre de l’argent.Vous avez peur du scandale que cela provoquerait et qui risquerait de vous faire perdre tout ce que vous avez péniblement construit, et vous vous soumettez donc aux exigences d’Hélène › 14Bravement, vous décidez de mettre un terme définitif à toute cette histoire et vous allez vous-même dire la vérité à Guillaume › 2742.En ricanant, Hélène vous fait comprendre que vous n’êtes déjà plus libre de vous retirer : si vous persistez, elle menace de tout révéler à Guillaume au sujet de vos activités nocturnes, de vos infidélités et de votre double vie.Vous admettez qu’elle vous tient en son pouvoir pour l’instant et vous acceptez votre nouvelle condition › 32Vous persistez à vous rebeller et vous décidez même de tout dire à Guillaume, certaine qu’il sera capable de comprendre et de vous pardonner › 2743.Étonnamment, Hélène semble bien prendre votre annonce et se montre compréhensive. Elle souhaite quand même avoir la possibilité d’en parler de vive voix avec vous et elle vous invite à venir la rejoindre chez elle immédiatement. De bonne grâce vous acceptez, pressée d’en finir une bonne fois pour toutes. Une fois chez elle, Hélène tente bien évidemment de vous faire changer d’avis, mais, tout en sirotant l’excellent cocktail qu’elle vous a préparé, vous ne vous laissez pas influencer. Votre décision est prise, vous lui annoncez à nouveau et vous vous apprêtez à partir. Mais vous êtes prise d’une soudaine faiblesse et vous tombez à terre tandis que la pièce semble tourner autour de vous. Votre dernière pensée consciente est qu’Hélène vous a empoisonnée, puis vous sombrez dans le néant › 444.Malgré tout ce qu’elle vous fait subir, vous conservez la volonté de résister et de lutter pour rester insoumise. Au bout de plusieurs jours, Hélène se lasse la première de ce jeu et vous annonce qu’elle est extrêmement déçue par votre attitude : il vous suffisait de vous laisser faire et de rester à votre place pour que tout le monde soit satisfait, mais vous avez tout gâché ! Elle s’approche de vous, une seringue remplie d’un liquide trouble à la main et vous paniquez en sentant l’aiguille s’enfoncer dans votre bras. Vous sombrez bientôt dans l’inconscience sans savoir si vous allez vous réveiller un jour… › 445.Guillaume a mis du temps à se rendre compte que quelque chose avait changé chez vous, mais il se met à poser de plus en plus de questions sur vos activités nocturnes et tous ces vêtements et ces bijoux que vous portez depuis peu et dont il ne connaît pas la provenance. Vous hésitez un peu sur ce que vous allez bien pouvoir lui dire, puis vous vous lancez dans de grandes explications :Vous prétendez que c’est le père de Guillaume qui vous a avancé de l’argent › 33Vous dites que c’est Hélène qui vous a aidée financièrement › 8Vous lui révélez que vous vous êtes prostituée › 346.Ne sachant pas vraiment à quoi vous attendre, vous avez opté pour une tenue à la fois simple et chic composée d’une petite robe noire et d’une paire d’escarpins à hauts talons. A l’heure dite, votre chauffeur, un grand type taciturne, vient vous chercher et vous renoncez rapidement à essayer d’entretenir la conversation avec lui. Vous quittez la ville et roulez pendant près d’une heure à travers la campagne avant d’arriver en vue d’un petit manoir caché derrière un mur de pierres et une rangée d’arbres. La voiture en fait le tour et vous avez le temps d’apercevoir des groupes d’hommes et de femmes entièrement nus et aux visages dissimulés derrière de somptueux masques dignes du carnaval de Venise. Votre chauffeur va se garer à l’arrière du bâtiment et vous guide à l’intérieur par une entrée de service. Il vous laisse alors aux soins d’une jeune femme brune à l’air jovial qui coche votre nom dans une longue liste avant de vous demander de vous déshabiller entièrement. Elle vous présente alors plusieurs masques en vous demandant de choisir celui que vous souhaitez porter. Elle précise que ce choix est important, car il va déterminer votre position au cours de la soirée. Les masques rouges sont réservés aux invités VIP et vous ne pourrez donc pas en porter, mais il vous faut savoir que les porteurs de masques blancs ou noirs doivent se soumettre à tous leurs désirs. Les masques noirs, quant à eux, doivent donc obéir aux rouges, mais peuvent dominer les blancs. Les masques blancs sont réduits, comme vous l’avez déjà compris, à un rôle passif et subissent les envies des autres participants.Vous prenez un masque noir › 34Vous choisissez un masque blanc › 2047.Avec un sourire mauvais, François vous repousse à l’intérieur du studio et referme la porte derrière lui. « En voilà une bonne surprise ! Quand Madame Hélène m’a annoncé qu’elle avait une petite nouvelle dans son catalogue, je ne pensais pas tomber sur toi. En tout cas on peut dire que tu me coûtes cher ces derniers temps et je compte bien en avoir pour mon argent. » Il vous plaque contre le mur puis attire votre bassin vers lui, vous forçant à vous cambrer en lui présentant votre cul. N’osant pas le regarder, vous l’entendez défaire sa ceinture, la retirer entièrement, et baisser son pantalon. Sans prévenir, il vous cingle les fesses d’un grand coup de ceinturon, vous faisant crier ! En ricanant, il écarte vos fesses et presse son gland contre votre anus. Terrifiée vous le suppliez de ne pas vous prendre comme ça, n’ayant jamais pratiqué la sodomie… Cela ne l’arrête pas, bien au contraire, et il force le passage brutalement. Le souffle coupé, vous le sentez s’enfoncer profondément en vous. Il vous agrippe alors les cheveux et se met à vous ramoner sans retenue. Impuissante, vous le laissez aller et venir rapidement dans votre cul serré. Haletant de plus en plus fort, il prend visiblement un très grand plaisir à vous malmener de la sorte. Accentuant encore ses coups de boutoirs il vous force à mentir en admettant que vous aimez ce qu’il vous fait. Abandonnant toute fierté, vous accédez à toutes se demandes en espérant qu’il finisse bientôt. Malheureusement, il se montre très endurant et votre calvaire semble ne jamais devoir finir. Il tape à grands coups de bite au fond de votre cul, vous pilonnant sans relâche, tant et si bien que vous finissez par vous sentir faible et vous glissez jusqu’à terre. Sans s’interrompre, François continue à vous enculer à quatre pattes, insensible à vos gémissements. Enfin, il jouit et se retire en produisant un bruit de succion humiliant. Il se rhabille en vous laissant là où vous êtes sur le sol, vous jette quelques billets et quitte les lieux en vous lançant « J’ai déjà hâte qu’on se revoit ! »En larmes, vous appelez Hélène pour lui raconter ce qui s’est passé, mais elle écoute à peine et vous ordonne de remettre le studio en ordre et d’attendre votre prochain client qui ne devrait plus tarder.Vous obéissez docilement, en vous convaincant que tout ça en vaut vraiment la peine › 32Vous en avez assez d’obéir aveuglément et vous vous rebellez, quelles que puissent être les conséquences › 4248.Appuyé contre un mur, le jeune éphèbe tente en vain de masquer une splendide érection de ses mains posées en coupe. Il sursaute quand vous lui touchez l’épaule du bout des doigts, mais obéit immédiatement quand vous lui demandez de s’agenouiller devant vous pour vous lécher. Sa langue s’insère timidement d’abord dans votre chatte puis il prend de l’assurance et vous broute avec passion et talent. Pendant de longues minutes, vos halètements font écho au clapotis de sa langue dans votre fente trempée. Vous atteignez l’orgasme en agrippant ses cheveux bouclés et en éclaboussant son visage de votre jus intime. Vous le faites alors s’allonger sur le dos avant de venir vous empaler sur lui en gémissant. Sa bite est grosse et dure et elle vous remplit parfaitement. Vous le chevauchez de plus en plus vite, ivre du pouvoir que vous avez sur lui, pouvoir de choisir quand et comment vous allez jouir à nouveau. Il fait visiblement de violents efforts pour ne pas éjaculer avant de vous avoir donné du plaisir et, un instant, vous vous demandez qui l’a si bien éduqué. Mais votre esprit est rapidement accaparé par le plaisir intense que vous procure sa belle queue plantée tout au fond de votre chatte. Vous accélérez encore la cadence en criant de plaisir et vous finissez par atteindre un nouvel orgasme qui vous laisse affaiblie. Vous finissez par vous retirer et tombez à quatre pattes près de votre partenaire. Pour le récompenser, vous l’autorisez à venir vous prendre une fois de plus et, de façon charmante, il avoue qu’il trouve votre cul magnifique et qu’il aimerait beaucoup vous sodomiser. Vous le laissez faire et il vous pénètre lentement et profondément. Fatiguée par les efforts fournis auparavant, vous le laissez faire sans bouger et, vous tenant fermement, il accélère peu à peu son rythme entre vos fesses. Prenant de l’assurance, ses mouvements se font plus amples et plus profonds et rapidement vous gémissez tous les deux à l’unisson. Il ne peut se retenir plus longtemps et fini par jouir abondamment. Essoufflé, il se retire et vous devinez qu’il arbore un large sourire de contentement derrière son masque…Vous repartez vous mêler à la foule et quelques minutes plus tard vous êtes abordée par un homme portant un masque rouge. Il vous prend par le bras et vous entraîne à l’extérieur, vers les arbres du parc › 2549.Vous n’attendez pas bien longtemps avant de recevoir une nouvelle convocation d’Hélène pour un rendez-vous avec un client. Ou plutôt deux clients ! Vous avez en effet la mauvaise surprise d’avoir été choisie pour un plan à trois et, une fois de plus, Hélène ne vous a pas avertie de ce qui vous attendait… Docilement et à genoux, vous sucez les bites des deux hommes assis au bord du lit jusqu’à ce qu’elles soient bien dures. En les entendant échanger des commentaires salaces sur votre prestation comme si vous n’étiez pas là, vous commencez à avoir un mauvais pressentiment, mais il est évidemment trop tard pour reculer. L’un d’entre eux va s’allonger sur le lit et vous fait signe de venir le chevaucher. Vous vous exécutez et vous venez vous empaler sur sa queue raide de désir. Vous montez et descendez dessus d’abord lentement, pis à un rythme plus soutenu. Votre partenaire joue un peu avec vos seins, s’attardant quelques instants pour les lécher et pincer vos tétons avant d’agripper vos cheveux et de vous forcer à vous pencher vers lui. Son ami, que vous aviez un peu oublié, écarte alors vos fesses et sans attendre vous sodomise. C’est la première fois que vous êtes amenée à pratiquer une double pénétration et vous ne pouvez vous empêcher de pousser un cri aigu de surprise et de douleur. Vous vous sentez entièrement remplie par leurs bites qui vous pilonnent des deux côtés de plus en plus vite. Vos gémissements se font plus forts tandis qu’ils accélèrent encore le rythme en haletant de manière bestiale. Vous vous laissez complètement aller, écartelée entre vos deux vigoureux partenaires tel un objet sexuel inanimé jusqu’à ce que chacun d’eux jouisse enfin. Ils se retirent de vos orifices et vous laissent retomber mollement sur le lit. Vous restez étendue là, incapable de faire un geste pendant qu’ils vont se laver puis se rhabillent avant de quitter les lieux. Vous tentez alors de vous relever, mais vos jambes ne vous portent plus après ce que vous venez de subir et vous trébuchez plusieurs fois avant d’abandonner et de décider de ramper jusqu’à la salle de bain où vous remplissez la baignoire avant de vous y plonger avec soulagement…Dans les semaines qui suivent vous rencontrez de nombreux clients envoyés par Hélène. La plupart vous traitent correctement et se montrent souvent généreux. Vous gagnez beaucoup plus d’argent que vous ne l’auriez imaginé au départ, mais vous ne pouvez pas vous empêcher d’être honteuse et mal à l’aise à chaque fois que vous pensez à ce que vous devez faire pour le mériter. De plus, vous comprenez vite que cette situation n’est pas prête de changer, car Hélène vous trouve de plus en plus de clients à satisfaire et vous fait comprendre que vous êtes une de ses « filles » les plus demandées et les plus rentables. Vous acceptez donc votre triste sort… Jusqu’au jour où Guillaume se réveille enfin et commence à poser des questions sur toutes vos absences › 4550.Finalement, vous vous dites que ce serait sans doute une mauvaise idée de vous dévoiler au milieu d’une soirée où tous les protagonistes restent masqués et anonymes. Lorsque Nicolas vous retourne contre l’arbre pour vous prendre en levrette tout en vous claquant le cul en cadence, vous vous laissez faire docilement. Il y va fort avec vous et vous sentez sa bite venir taper tout au fond de votre chatte, ce qui vous fait gémir de plus en plus. Tout en continuant à vous pilonner, il glisse sans prévenir son pouce dans votre anus, vous arrachant un cri de surprise. Il le ressort puis l’insère à nouveau plusieurs fois avant de le remplacer par sa bite. Elle vous remplit complètement le cul et vous haletez de plus belle tandis qu’il vous pénètre à fond. Il ne vous laisse pas le temps de vous habituer à sa présence dans votre cul tendu vers lui et recommence ses va et viens puissants. Il est uniquement à la recherche de son propre plaisir, sans se soucier le moins du monde du votre et au bout de très longues minutes il gicle au fond de votre cul en grognant de satisfaction. Il se retire alors et vous laisse glisser à terre. Epuisée et ne tenant plus debout, il vous faut un long moment avant d’être capable de vous relever.Le reste de la nuit se poursuit ainsi, comme dans un rêve éveillé, et vous enchaînez les partenaires pendant des heures avant que les derniers invités ne se dispersent enfin aux premières lueurs du jour. › 1751.Choquée rien qu’à l’idée de coucher avec lui, vous lui faites comprendre que cela ne va pas être possible et vous faites mine de refermer la porte. Il vous repousse violemment à l’intérieur et vous plaque contre le mur puis attire votre bassin vers lui, vous forçant à vous cambrer en lui présentant votre cul. N’osant pas le regarder, vous l’entendez défaire sa ceinture, la retirer entièrement, et baisser son pantalon. Sans prévenir, il vous cingle les fesses d’un grand coup de ceinturon, vous faisant crier ! En ricanant, il écarte vos fesses et presse son gland contre votre anus. Terrifiée vous le suppliez de ne pas vous prendre comme ça, n’ayant jamais pratiqué la sodomie… Cela ne l’arrête pas, bien au contraire, et il force le passage brutalement. Le souffle coupé, vous le sentez s’enfoncer profondément en vous. Il vous agrippe alors les cheveux et se met à vous ramoner sans retenue. Impuissante, vous le laissez aller et venir rapidement dans votre cul serré. Haletant de plus en plus fort, il prend visiblement un très grand plaisir à vous malmener de la sorte. Accentuant encore ses coups de boutoirs il vous force à mentir en admettant que vous aimez ce qu’il vous fait. Abandonnant toute fierté, vous accédez à toutes se demandes en espérant qu’il finisse bientôt. Malheureusement, il se montre très endurant et votre calvaire semble ne jamais devoir finir. Il tape à grands coups de bite au fond de votre cul, vous pilonnant sans relâche, tant et si bien que vous finissez par vous sentir faible et vous glissez jusqu’à terre. Sans s’interrompre, François continue à vous enculer à quatre pattes, insensible à vos gémissements. Enfin, il jouit et se retire en produisant un bruit de succion humiliant. Il se rhabille en vous laissant là où vous êtes sur le sol, vous jette quelques billets et quitte les lieux en vous lançant « J’ai déjà hâte qu’on se revoit ! »En larmes, vous appelez Hélène pour lui raconter ce qui s’est passé, mais elle écoute à peine et vous ordonne de remettre le studio en ordre et d’attendre votre prochain client qui ne devrait plus tarder.Vous obéissez docilement, vous rappelant la menace qui pèse sur vous si Hélène révèle ce qu’elle sait à votre mari › 32Vous en avez assez d’obéir aveuglément et vous vous rebellez, quelles que puissent être les conséquences › 42

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *