Après une longue pause

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Après une longue pauseAprès plusieurs années passées à l’étranger (avec femme et enfants), je suis revenu vivre proche de ma ville natale où je restais dormir deux soirs par semaine. Cela faisait des années que je n’avait plus eu de rapport avec des hommes et ce retour dans des lieux que je connaissais, ainsi que le fait d’être seul certains soirs a fait resurgir certaines envies qui avaient été enfouies pendant des années. Il m’est arrivé de passer dans deux ou trois toilettes publics et l’envie s’est vite transformée en grosses pulsions difficiles à contenir. Les textes et les dessins dans ces toilettes faisaient resurgir des souvenirs qui m’excitaient comme un dingue. J’ai alors commencé à me travailler l’anus… d’abord pour m’enfiler des godes de plus en plus gros et surtout parce que l’envie de recommencer à baiser avec des mecs me titillait de plus en plus et je voulais être prêt pour le moment où ça arriverait; et je savais que ça allait arriver car l’envie était trop forte.Pendant des semaines je me suis enfilé des concombres de plus en plus plus gros et j’ai fini par passer à une aubergine… Ça a prit du temps mais l’aubergine est bien rentrée et j’ai commencé à la faire entrer et sortir plusieurs fois; ceci jusqu’au moment où ça rentrait beaucoup plus facilement et que je commençais à avoir vraiment du plaisir. J’étais couché dans la douche à me goder dans toutes les positions quand les fantasmes ont commencés à me rendre dingue. C’est alors que j’ai décidé d’arrêter de me goder… et de sortir pour aller draguer dans des toilettes publiques, afin de passer le reste de la soirée à baiser avec un mec. Je me suis donc habillé sans mettre de slip sous mon jeans et je suis allé vers des toilettes que je connaissais et où je savais qu’il y aurait du monde. En marchant dans la rue j’étais de plus en plus excité et je me touchais la queue en ayant les mains dans les poches; je me caressais doucement pour ne pas trop bander mais je suis arrivé très excité dans les toilettes. Je me suis immédiatement dirigé vers les pissoirs où il y avait déjà un type deux ou trois places plus loin. J’ai sorti ma queue et naturellement je n’avais pas besoin de pisser. J’ai assez vite remarqué que le type sur ma droite ne pissait pas non-plus. Il a regardé dans ma direction en se tournant très légèrement vers moi et c’est alors que j’ai vu qu’il avait une belle bite assez épaisse et de longueur moyenne en érection (tout ce que j’aime, j’avais de la chance) avec un magnifique prépuce qu’il faisait bien aller et venir. Je suis suis circoncis et je suis jaloux de ne pas pouvoir me décalotter… La vue de ce qu’il faisait avec son sexe m’a fait bander encore plus et je me suis tourné aussi légèrement vers lui; ma queue fait 21 cm. en érection. Cela a semblé beaucoup lui plaire et il ma fait signe de venir près de lui. Côte à côte, en train de nous masturber lentement, sa main gauche a commencé à me caresser doucement et j’ai immédiatement aussi pris sa pine dans ma main droite. Il s’est penché vers mon oreille et m’a demandé si j’étais passif ou actif et je lui ai répondu que j’aimais les deux; il m’a dit que lui aussi… Il m’a alors demandé si je ne voulais pas aller ailleurs et nous sommes sorti discuter. Une fois dehors il m’a proposé d’aller chez lui et nous avons pris sa voiture. Pendant le trajet il m’a caressé et j’ai ouvert mon pantalon pour qu’il puisse avoir accès à ma bite en érection. Lui aussi bandit bien mais le volant m’empêchait de bien balıkesir escort le caresser. J’ai alors bien ouvert les cuisses et je le laissais même glisser ses doigts entre mes fesses. Il m’a complimenté pour la taille de ma bite et je lui ai avoué que son prépuces m’excitait énormément.Une fois arrivé chez lui, je me suis assis sur le canapé et il est revenu avec un verre de jus d’orange. Il s’est assis de travers à côté de moi et a commencer à déboutonner mon jeans. Je me suis laissé faire et je le caressais au travers de son pantalon. J’avais une énorme envie de m’exhiber, j’ai très vite enlever mon pantalon et mon tee-shirt et je me suis retrouvé nu à côté de lui. Il s’est aussi mis nu et la vue de sa pine en érection avec son prépuce me rendait fou. Je me suis immédiatement penché vers lui et j’ai commencé à le sucer goulûment car mon envie était énorme. Il s’est mis à genoux en face de moi et je pouvais bien le sucer. Il était rasé et cela me faisait bander encore plus… je léchais, je suçais, je caressais et il a bien vu que j’avais une grosse envie. Il me complimentait.- Tu suces vraiment bien… on sent que tu aimes ça… tu as l’air d’être un gros cochon.- Oui… je suis un cochon.- Tu aimes les grosses pines ?- Oui, surtout celle avec un prépuce. J’aime les décalotter et sucer le gland.- La mienne est grosse tu aimes ça ?- Oui.- Et dans le cul ?- Aussi dans le cul.- Ça ne te fait pas peur de te faire enculer quand c’est gros ?- Non, j’aime quand c’est gros… et toi ?- Moi aussi, mais ces jours-ci j’ai un peu mal l’anus…- Ah ? Alors tu n’es pas passif ?- Si… mais pas ces jours-ci. Mais toi tu es passif ?- Oui, les deux. J’aime bien m’enfoncer dans le cul d’un mec.- Ça te gène si tu ne peux pas me baiser ce soir ?Comme j’étais hyper excité et que j’avais une énorme envie de cette queue, j’étais parfaitement près à faire l’impasse sur mon côté actif ce soir…- Non, il y a plein de manières de jouir et de prendre son pied…- Je sens que l’on va bien baiser ce soir. Attends, j’ai aussi envie de te sucer…Il s’est alors mis à genoux devant le canapé, moi jambes bien écartées et il a plongé sur mon sexe… j’ai dû me faire v******e pour ne pas partir à ce moment car il m’a sucer profondément. Il est alors descendu avec sa langue le long de mon sexe et ensuite il a commencé à me lécher sous les couilles… J’ai relevé les jambes pour lui faciliter l’accès et il en a profité pour tirer mon bassin au bord du canapé tout en repliant les jambes. Mon anus était ainsi offert à sa vue avec mes fesses bien écartées. J’avais une énorme envie d’exhiber mon excitation et j’ai saisis mes fesses pour les écarter au maximum. Il m’a lors léché toute la raie du haut en bas en faisant des ronds bien à plat avec sa langue sur mon anus et en poussant celui-ci. Je sentais que mon anus était très ouvert à cause de mes pratiques dans la douche plus tôt dans la soirée.- Dis donc… ton cul est très ouvert. Tu t’es déjà fait enculer aujourd’hui ?- Non, je me suis godé avant de venir.- Tu m’as l’air d’être un grosse pute… dis-moi que tu es une pute !- Je suis une grosse pute…- Tu aimes te faire enculer… dis-le !- Oui, j’aime me faire enculer.- Regarde-moi ça… je t’encule avec ma langue.En effet, il essayait de m’enfoncer la langue dans le cul aussi loin que possible, et je dois avouer que j’aimais ça. Je sentais que mon anus n’offrait aucune résistance. Il a alors mis deux doigts dans mon cul et les a enfoncer et c’est rentré escort balıkesir tout seul… il m’a lors écarté l’anus en utilisant un doit de l’autre main… et finalement deux doigts de chaque main.- Regarde-moi cette pute… elle a le trou bien ouvert… elle se fait enculer souvent…- Oui, j’ai besoin de me faire enculer… j’aime ça.- Oui… voilà… j’écarte bien cet anus de pédé…Il me tirait bien en écartant et il faisait ça lentement, ce qui fait que mon anus se dilatait comme lorsque je m’étais godé avec l’aubergine.- Putain… salope.. tu aimes ça. Tu tes déjà fait mettre en double ?- Oui, mais il y a longtemps.- Tu voudrais te faire mettre en double un autre soir avec un ami ?- Oui…- On t’enculerait d’abord à tour de rôle et ensuite on te mettrait en double.- Oui… j’aime les partouzes et baiser avec plusieurs mecs.- Je vais organiser ça… Viens, couche-toi sur l’accoudoir du canapé.Je me suis donc relevé et mis à califourchon à plat ventre sur l’accoudoir.- Bien… écarte bien tes fesses avec tes mains !Je me suis exécuté et il a recommencé à me dilater l’anus avec ses doigts et il léchait les bords en même temps. J’étais aux anges et j’avais l’impression que mon trou était béant… en effet, il a pu continuer à lécher les bords de mon anus encore tout ouvert sans avoir besoin d’y mettre les doigts. Je l’ai senti qui se relevait tout en me léchant et j’ai compris que j’allais me faire enculer sans tarder. En effet, je ne sentais plus sa langue mais il faisait maintenant aller et venir sa queue le long de la raie de mon cul et je sentais bien le gland qui titillait les bords de mon trou…- Quel beau trou tu as… j’aime les mecs bien ouverts.. ce sont des gros cochons qui aiment ça.- Ah… je sens que mon trou est grand ouvert… je sens ta queue… c’est bon.- Combien de bites sont déjà entrées dans ce cul ? Dis-moi cochon !- Beaucoup… je ne sais plus.- Et la première fois ? C’était bon ?- Oui… c’était très bon- C’était une petite queue ?- Non, une grosse comme la tienne. – Un mec de ton age ?- Non, un vieux de 50 ans qui m’a initié en douceur.- Il t’a éjaculé dans le cul ?- …. Ouiiiiii….- Grosse pute… tu as aimé ? Tu aimes te faire éjaculer dans le cul ?- Oui… j’aime le sperme dans le cul- Ça te fais quoi ?- C’est dure et c’est chaud… ça me donne envie de jouir.Et là, j’ai senti qu’il s’enfonçait lentement… sans problème car j’étais très ouvert. Il a commencé ces va-et-vient, d’abord lentement puis un peu plus rapide ensuite.- Écarte bien tes fesses grosse pute… Encore… Tu aimes ça, hein ?- Oui, j’aime me faire enculer.- Cambre-toi bien et écarte encore… Tu aimes les grosses bites dans le cul, hein salope ?- Oui, j’aime me faire mettre… j’ai du plaisir dans le cul.Il m’a ensuite demander d’aller me mettre debout contre le mur et de relever une jambe. Il m’a alors pénétré comme ça en continuant à me dire des mots crûs. Je commençais à vraiment avoir du plaisir et je me caressais lentement, pas trop fort pour ne pas jouir.- Allons sur le lit maintenant et mets-toi sur le dos.Alors que j’étais sur le dos, il m’a mis un coussin sous le bassins et est ensuite venu me mettre sa bite dans la bouche. Je l’ai sucé goulûment… c’était chaud et le goût de mon cul m’excitait.- Tu aimes sucer une bite qui sort de ton cul ?- Oui… c’est bon.. c’est cochon et j’aime ça.- Et une fois qu’elle est pleine de sperme ? Tu aimes aussi ?- Oh oui… j’aime bouffer du sperme sur une bite chaude qui sort balıkesir escort bayan de mon cul.- Et si elle est pleine de sperme mais ne sort pas de ton cul ?- Oui, aussi… j’aime lécher du sperme qui sort d’un anus…- Tu es une grosse cochonne et je sens que l’on va bien s’entendre. Suce encore…Je suçais et je le masturbais en même temps. Je sentais qu’il était bien dure et ça me faisait bien bandé. Pendant ce temps, il me caressait la pine et me fourrait aussi trois ou quatre doigts dans le cul tout en continuant à me traiter de pute et de cochonne… J’étais bien renversé en arrière est il pouvait facilement me travailler le cul pendant que je le suçais. J’étais au bord…- Bien… donne-moi ton cul de salope maintenant !Il est venu se placer en face de moi et faisait aller et venir sa pine le long de ma raie… J’ai saisis sa grosse pine avec une main et je l’ai décalotté, tout en guidant son gland dans mon trou.- Encule-moi… je veux ta grosse bite dans mon cul… Baise mon cul !- Salope… je t’encule… tu sens ma bite dans ton cul de pédé ?- Oui et j’aime ça…Il allait et venait en ressortant presque à chaque fois et c’était vraiment bon. Je maintenais ma main à l’entrée de mon trou et je continuais à guider sa pine, tout en enfilant un doigt ou deux à chaque fois qu’il rentrait à nouveau. Je me masturbais ainsi l’anus et j’étais en train de faire monter mon plaisir. Il m’a saisit les jambes en les mettant sur mes épaules avec force et j’ai commencé à sentir que sa pine devait plus dure et il accélérait les mouvement.- Oui, encule-moi comme une salope. J’aime ça… donne-moi ton sperme… éjacule-moi dans le cul ! Donne-moi ton foutre… remplis-moi le cul avec ton jus. Oui, sodomise-moi…- Salope… pute… je jouis… je jouis… pends mon foutre grosse pute…Je l’ai bien senti jouir au fond de mon cul… cette chaleur qui t’envahit au fond du cul… les coups de bite appuyés et cette sensation de se faire remplir… C’est super bon ! Il s’est gentiment redresser tout en restant dans mon cul… J’ai lors pris un peu de sperme qui sortait de mon trou et j’en ai badigeonné ma bite qui était hyper raide… Je me suis masturbé avec son sperme.- Oui… ta grosse bite dans le cul… j’aime ça… j’ai bien senti ton sperme dans mon cul de pute…J’ai eu un orgasme super violent et j’ai vraiment aspergé comme un dingue… Nous nous sommes effondré tous les deux sur le lit pendant un bon moment et ensuite nous sommes allé nous asseoir sur le canapé pour discuter un moment. Après pas mal de temps, la discussion a tourné autours de nos expériences sexuelles respectives et j’en suis arrivé à parle de mon initiation… Nous nous sommes mis à bander de nouveau tous les deux en nous avouant que nous avions envie de recommencer les cochonneries. Il m’a lécher l’anus pour le nettoyer et est ensuite venu me rouler une pèle… J’étais hyper excité et lui aussi.- J’ai envie de te sucer et que tu m’éjacules dans la bouche cette foi… j’ai envie de sentir tes jets de spermes dans ma gorge.- Tu es vraiment une grosse salope… Devine ? Moi aussi j’ai envie de te sucer et voyons qui éjacule en premier.Nous avons fait un 69 que nous avons commencé en douceur, mais qui à dégénéré lorsqu’il a recommencé à me mettre plusieurs doigts dans le cul… j’ai joui sans retenue en premier et lui a suivi quelques instant plus tard. Il s’est couché sur le dos et je suis venu me mettre à califourchon sur lui en frottant mon anus sur sa queue gluante et nous nous sommes rouler une pèle. super cochonne…Il m’a sodomisé en levrette encore une fois avant de partir… et nous nous sommes fixé une date pour une autre soirée. Franchement, soiré que je ne suis pas près d’oublier. J’ai pris un pied d’enfer !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *