Prendre un jeune-2

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Adria Rae

Prendre un jeune-2Je vis sur un petit nuage rose, réellement femme dans sa plénitude, révélée par Doudou. Il adore la fellation, je prends de l’assurance, mais je n’ai pas envie d’avaler. Je sais quand il va jouir, il se tord et grogne en sourdine RRR, RRR, RR ! J’éloigne ma bouche, couche son membre vers son ventre, en deux aller–retour il envoie sa semence, et dégorge une quantité qui m’impressionne. Je peux contempler son attribut, une superbe pièce, grosse et longue, il me faut les deux mains pour la tenir. Je n’ose pas lui demander s’il l’a mesurée, c’est sûrement plus que la moyenne. Je pense que j’ai eu de la chance, moi qui ne gagne jamais à la loterie, mais j’ai son gros bijou qui me rend heureuse, amoureuse, coquin de hasard! Doudou vient me voir chaque jour, de plus en plus souvent il reste la nuit, me fait l’amour comme un lion. Il est très endurant, pas comme mon ex qui était plutôt cocotte-minute et moins gros. Doudou me prend debout quand je suis en robe pour l’accueillir, sans faire glisser ma culotte, il me dit que c’est préférable, çà le serre mieux, lui si puissant.J’ai recours à un gel gynécologique pour apaiser mes muqueuses intimes, mon clitoris est en permanence plus gonflé, Doudou adore…Et enfin, Doudou a eu ce qu’il voulait, une fellation menée au terme souhaité ! Nous avons bu du champagne pour mon anniversaire : 46 ans, aie ! aie ! aie ! Lui le musulman, pas habitué à l’alcool, donc nous étions très pompettes après avoir bu une bonne partie de la bouteille. Nous riions à propos de tout et rien, j’étais en collant, sans culotte, lui en tee-shirt avec son serpent qui balançait, et son sac de couilles. Le jeu était de tremper son sexe dans le champagne, car il prétendait que certains yoghis en Inde, sont capables de pomper du liquide avec leur queue, et de restituer par le derrière. Evidemment, à la fin de la rigolade, j’avais son gland dans ma bouche. J’étais très échauffée, son grand doigt excitait mon clitoris gonflé. Dans mon ventre, et jusqu’à la pointe de mes seins, l’envie d’homme me tenaillait, me provoquait un spasme à chaque sursaut de plaisir de Doudou. J’ai eu le flash de couleurs vives, et sans prévenir, un liquide fade m’inonde la bouche pendant que Doudou s’extasie Aah ! Oui !Oouui! p… c’est boon ! Il me prend la tête, boit ma bouche, ses yeux sont reconnaissants, il me dit : « C’était bon, c’était bon, çà va casino siteleri toi?-Hum, Hum, » fais je, et je cours cracher et me rincer la bouche à la salle de bains. «Alors, comment vas-tu ? « dit-il à mon retour. Je ne sais pas quoi penser, je me dis : C’est fait, bon, et maintenant ? Et mon Doudou qui parle, qui parle… « – Oui pour une première fois tu as été sensationnelle, tu m’as mis les testicules à plat, tu deviens salope, tu m’as aspiré à mort, je suis content c’est bien. Cette nuit, on va remettre çà, c’est la fête ! »Il a remis le couvert trois fois de suite, j’ai chaque fois atteint des orgasmes merveilleux, il est réellement inépuisable, un athlète pour faire l’amour…Je soupèse son sac de couilles, elles paraissent toujours grosses et pleines. Cela reste mystérieux pour moi, car il est fatigué, me dit qu’il a tout mis dans mon ventre. Nous nous endormons…profondément…Je rêve que je chevauche un pur sang lancé au galop dans une plaine infinie, par un matin ensoleillé, le parfum des asphodèles pleines de rosée est enivrante, les secousses du galop sont régulières, c’est confortable, l’a****l tourne, accélère, j’ai le soleil dans les yeux, une décharge électrique traverse mon corps, une douleur me pince les seins, je me réveille, et stupeur ! Doudou est occupé, sa tête entre mes jambes, il embrasse mon sexe de ses grosses lèvres, sa langue lèche mon clitoris, le plaisir envahit mon ventre et tout mon corps, je frémis, je vois des fleurs de couleurs vives, c’est fort, j’explose, je jouis sous l’orgasme!je repousse sa tête et lui présente à téter mon sein bouillant. La plénitude, l’apaisement, reviennent petit à petit. Je porte la main sur son sexe, il est en érection, il est gros, il est à moi, je suis aux anges. Il me dit :« -Tu as bien joui, ton bouton a gonflé dans ma bouche, je l’ai senti, je suis content que tu aisété salope. Dis moi que tu aimes le sexe des hommes africains ». Et il plaque sa bouche sur mes lèvres pour ce fougueux baiser matinal.« – Oui Doudou, c’était bon, et garde pour moi ton gros bambou »- Eh bien, nous allons parler de vacances au Sénégal. Je vais aller chercher mon cousin Moussa au foyer SONACOTRA, il nous parlera de ce merveilleux pays »Le lendemain, Doudou, flanqué de Moussa, arrive. Moussa est plus âgé, plutôt la quarantaine, assez râblé, costaud, il est en France depuis longtemps, a fait plusieurs canlı casino séjours dans sa famille à Dakar. Ils parlent de billets d’avion, de visas pour le retour. Et puis Doudou repart à son travail, et me laisse avec Moussa. Ce dernier ne s’embarrasse d’aucun scrupule, il me fait une cour éhontée : « Pourquoi t’embêtes-tu avec un gamin inexpérimenté, nous avons le même âge, je peux te rendre très heureuse,» et caetera . et caetera et caetera . Il me saoule, me noie sous un flot de belles paroles, de promesses, au point que je cherche désespérément comment le faire partir. Il a un pouvoir de conviction certain, m’impose la proximité de son corps, ses yeux me traversent. Je n’ai pas la force de retirer ma main qu’il serre dans la sienne, il se plaque sur moi, sa bouche parle sur la mienne, et m’embrasse avec ses grosses lèvres, je finis par laisser rentrer sa langue, le désir monte doucement depuis mon ventre, il me caresse le sein, çà me rend folle, il a mis sa main entre mes jambes, caresse à travers ma culotte. Il défait son pantalon qui tombe à ses pieds, j’aperçois un slip blanc sur son gros fessier. Il dirige ma main vers la grosse bosse du slip, mon Dieu qu’est-ce que je vais trouver ?Il dégrafe ma robe, mon soutien gorge, je suis en collant, à sa merci. Il me laisse descendre son slip, pour dégager le matériel. Une queue énorme, épaisse de la taille d’un gros saucisson lyonnais, mais beaucoup moins long que la rosette, le gland est plus petit, semble même pointu, au bout de cette masse raide en érection. J’ai une appréhension, mais non, il rentre très lentement, ma vulve s’élargit, s’élargit, l’enserre, je sombre dans un délicieux évanouissement. Mon vagin cherche le plaisir, s’enfonce sur ce court bâton. Moussa souffle, sue, s’active et éjacule, je sens comme une petite quantité de semence. J’ai atteint l’orgasme, moins fort qu’avec Doudou.Moussa relâche la masse de son corps, il a faim. Il n’a pas la velléité de remettre çà, comme le faisait Doudou.Je le fais manger, soulagée de ne pas avoir eu la demande de fellation. Comment s’y prendre avec ce court gros tronc d’arbre?Quand il a enfin quitté mon appartement, j’ai décidé que les vacances au Sénégal sont à oublier. Trop de complications, et comment gérer les deux hommes ? D’autant que j’ai bien constaté l’emprise de Moussa sur son jeune cousin. Encore chaude, mais tranquille kaçak casino je compare les deux virilités : Le jeune Doudou avec son énorme capacité séminale, ses érections à répétition, son membre plus long, plus beau à regarder avec le gland gonflé comme une tête de champignon, la tige arquée vers le haut, capable de toucher l’utérus, Moussa avec son bout de saucisson lyonnais et peu de sève. Matière à méditer sur les bienfaits de la jeunesse. Que Dieu nous donne le loisir d’en profiter ! Je suis allée voir Florence, ma gynéco, pour vérifier qu’après toutes ces débauches son contraceptif était efficace. Les tests urinaires m’ont rassurée, pas de grossesse à craindre.Fine mouche, elle m’a amenée à raconter mes amours, elle qui connait les péchés des hommes. Elle est hyper gentille, m’a dit qu’elle voit beaucoup de femmes qui trompent leur mari, avec des jeunes africains entreprenants.Le surlendemain, arrive Doudou, toujours blagueur, souriant. Je ne suis pas à l’aise…Il parle en premier :-Comment as-tu trouvé la prestation de Moussa? Sois tranquille, il m’a dit que c’était bien avec toi, tu aimes le sexe avec les hommes. Tu sais, entre africains, on a le devoir de partager, quand l’un de nous trouve une bonne fortune. Nous sommes tous frères, c’est la religion.-Puisque tu le vois comme çà, je peux te dire que sincèrement, c’est toi, et de loin, que je préfère. -Oh ! ma femme blanche chérie !Et il se met à danser, me serre dans ses bras, m’embrasse et je ressens qu’il amorce une érection.Ouf ! je me torturais l’esprit pour peu de choses, finalement! S’il le voit comme çà, alors Allons-y ! Je pose ma main sur son gros sexe, je le porte à ma bouche, la muqueuse du gland est très douce, j’ai envie de lui offrir une fellation. Il est fou de désir, ses saccades poussent mon palais, ma gorge et quand je sens qu’il va décharger sa semence, je le branle. Il envoie une giclée que je reçois en pleine figure, et son sperme coule, coule, comme une fontaine inépuisable.-Est-ce que tu t’es porté volontaire pour le don du sperme? , lui dis-je-Non, ils ne payent pas, je ne suis pas sûr que le sperme de nègre…-Tais toi, il y a certainement beaucoup d’africaines qui…-Elles n’ont pas besoin de pipettes, notre nature est forte. Et puis je préfère l’amour avec toi. Les blanches, vous faites mieux l’amour, j’ai souvent envie de bander, quand je parle avec une blanche, elles m’excitent.Dans la soirée, je reçois un mail de Janine, la compagne de mon ex, entrée dans le décor après notre divorce. Nous nous sommes connues dans des circonstances affreuses, après l’accident de voiture de mon ex, et sa mort. e

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *