Conte de Noel (Chapitre 8)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Close Up

Conte de Noel (Chapitre 8)La douche de sa Maîtresse parut interminable à la pauvre petite Bitch , qui se remit à gémir ses suppliques dés qu’elle ne l’entendit plus couler.“ – MMMMMMPPHHH !IIIIIIHHHH !!!!!S’I OU’ PLAI , MAI’RESSE !AAARRRGHHH !!! PI’IE! MMMMMMMPPHHH ! ”Couinait la pauvre petite French maid, dont l’anus soumis à la profonde persuasion de la Fuck-Machine commençait de sérieusement chauffer, tout autant qu’une irradiante douleur envahissait ses sensibles petits mamelons et ses petites couilles violettes étirées à chaque fois qu’elle se tortillait sous le gode qui s’imposait sans relâche en elle.Maîtresse Carola vint à la porte de la chambre, et éteignit le caméscope, avant de prendre de nombreuses photos de sa French maid gémissante sous les coups de butoir incessants de la Fuck-machine qui pilonnait son anus.S’approchant ensuite de sa soumise, pour s’emparer des cordelettes reliées aux pinces“ – Je ne suis pas encore prête ,petite Gourde !Patience! Mais tu veux peut être changer pour un Confort différent !»Murmura Maîtresse Carola, en tirant sur les cordelettes en sa possession, tout en arrêtant la Fuck-Machine en position profonde.“ – MMMMMMPPHHH !‘UUIIII, MAI’RESSE ,S’I OU’ PLAI !AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH ! ”Pleurnicha la petite French maid, sous la traction que sa Maîtresse effectuait sur les pinces qui meurtrissaient ses petites couilles et ses mamelons.“ – Je crois que ma petite gourde de French maid a du ménage dans la cuisine !»Dit Maîtresse Carola, en retirant le gode de l’anus dégoulinant de plaisir de sa soumise, avant de détacher les cordelettes des pinces.“ – Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’resse ! Me’ci Mai’resse ! Mmmpphhh ! ”Geignit doucement la petite French Maid, presque rassurer d’aller faire du ménage.“ – Pour que tu sois bien Occupé pendant ta « pause « ménage , petite Bitch!»Dit Maîtresse Carola, en prenant le très large plug dont le diamètre avoisinait les 7 centimètres,et dont l’embase frôlait les 4 centimètres, qui permettait ainsi de garder l’anus d’une petite Bitch très accueillant. Elle l’arrosa de lubrifiant avant de le pousser sans ménagement dans l’anus offert de sa petite Bitch.“ – MMMMMMMPPHHH ! Nannnnn ! S’i vou plai …’as ‘elui ‘a ,Mai’resse !Mmmpphh… ” Pleurnicha la petite Bitch, en tortillant inutilement son petit cul, en sentant déjà son anus se dilaté sous la poussée de l’énorme plug, qu’elle visualisait dans sa tête. Mais la petite Bitch n’eu pour réponse qu’une fessée sur ses petites fesses rougies, avant que sa Maîtresse ne l’a libère de sa Confortable position, pour la redresser par sa laisse, lui retirant ensuite son masque occultant.Découvrant le corps de sa Maîtresse entièrement nu, sous son long déshabillé, les yeux embués de la petite Bitch se baissèrent face au regard d’azur.Maîtresse Carola prit deux petites serviettes de toilette noires et les cordelettes, et entraîna sa petite french maid dans la cuisine.En voyant de nouveau la cendre sur le sol, le regard de Maîtresse Carola s’assombrit dans celui de sa French maid. “ – Enfile les gants et ferme les poings , petite Bitch!»Ordonna Maîtresse Carola, en prenant un rouleau de scotch gris.La petite French maid s’exécuta, et présenta ses poings couverts des gants de latex épais à sa Maîtresse, qui aussitôt les bloqua avec le gros scotch, avant de les couvrir par les serviettes noires qu’elle scotcha également sous forme de grosses boules. Elle alla ensuite chercher un gag-ball multi-usage muni d’un pas de vis, et le cadenassa à la place de celui qui écartelait sa mâchoire depuis son petit déjeuner et d’où s’écoula un long filet de bave qui se déversa sur le sol .Elle prit ensuite un des accessoires prévus avec le bâillon,qui n’était autre qu’un balai-brosse muni d’un petit manche de 10 centimètres qu’elle visa sur le gag-ball.Plongeant ensuite son regard d’azur sur le visage muselé de sa petite French maid, Maîtresse Carola lui intima d’un doigt autoritaire de se mettre à quatre pattes, tout en prenant les cordelettes.Une fois au sol, Maîtresse Carola se mit à caresser avec douceur les petites couilles violettes de sa soumise, sous l’emprise de la morsure des pinces japonaises.“ – MMMMMMMPPHHH ! Nannnnn ! Pi’ié …, Mai’resse…S’i vou plai ! Mmmpphh… bedava bahis ” Supplia la petite French maid, en sentant la douceur de la main l’excitée au plus haut point.“ – Ta Confortable position de ménage te rappellera les « interdits » de la maison, petite Gourde!»Dit Maîtresse Carola, toujours contrariée par la cigarette fumée par sa soumise. Elle fixa une cordelette à chaque pince et les raccorda aux talons des plates formes de la French maid, en prenant bien soin de les tendre au maximum.“ – MMMMMMPPHHH !NANNN ! PA’DON, MAI’RESSE ! PI’IE! MMMMMMMPPHHH ! ”Supplia inutilement la pauvre French maid, en sentant les pinces se refermer un peu plus sous l’étirement des cordelettes.“ – Tu frottes et tu essuies, petite Bitch! Chaque endroit mouillé te vaudra une punition de mon choix ! »Ordonna Maîtresse Carola, en déposant une bassine remplie d’eau bouillante et de produit pour le sol devant sa French maid, l’obligeant ainsi de la pousser de l’autre coté de la pièce pour commencer son ménage.“ – MMMMMMPPHHH !‘UUIIII, MAI’RESSE !AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH ! ”Pleurnicha la petite French maid,en avançant à quatre pattes, poussant de ses pattes-boules de fortune la bassine, tandis que ses talons étiraient les cordelettes à chacun de ses mouvements.Sans un mot, se délectant du spectacle, Maîtresse Carola regarda sa French maid couinante, évoluée ainsi jusqu’à l’autre bout de la pièce.“ – Quand tu as fini ici, tu viens me voir pour la suite, petite Bitch! »Ordonna Maîtresse Carola, tout en prenant le paquet de fine 120 sur la table avant de tourner les talons pour retourner se préparer.“ -MMMMMMPPHHH ! ‘Ui , Mai’resse ! !  Mmmpphhh ! ”Soupira la pauvre petite french maid, en plongeant le balai de son bâillon dans la bassine, et commençant de frotter le sol de la cuisine, en maudissant l’envie qu’elle avait eu de cette cigarette.Une fois de plus, Maîtresse Carola avait mis le caméscope en route, le laissant filmer cette nouvelle situation de la soumission de la petite Xaviera, dont chaque avancée dans son ménage faisait couiner et embuer ses yeux aux faux cils papillonnants sous l’intensité de la douleur de ses petites couilles étirées.Quand le petite French maid eu fini le sol de la cuisine, vérifiant le coté sec de la pièce d’un regard, la pendule n’affichait que 13 h, un long soupir envahi son gag-ball à balai d’où s’écoulait un filet de bave.Elle se mit à trottiner a quatre pattes vers la salle de bains, où finissait de se préparer sa Maîtresse.“ – Mmmpphhh ! ‘Ai ‘ini , Mai’resse ! Mmmpphhh ! ”Geignit doucement la petite French maid, en se positionnant à genoux, mains dans le dos, derrière sa Maîtresse, son visage se retrouvant à la hauteur des fesses de sa Maîtresse joliment décoré d’un rosebud au diamant grenat. “ – Voila qui est parfait, petite Bitch! Occupe toi de la suite !»Dit Maîtresse Carola, en se retournant vers sa soumise agenouillée, son doux visage délicieusement maquillée et elle était coiffée d’une coupe courte noir de jais, qui faisait ressortir ses yeux d’azur, et qui lui donnait un air aussi Coquin que sévère.Elle retira le balai-brosse du bâillon multiple, pour y fixer le balai de toilette adaptable, lui cadenassant ensuite ses poignets dans le dos.“ – Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’resse !  Mmmpphhh ! ”Soupira la petite Bitch, dépitée par cette nouvelle et humiliante corvée, tout en tournant « les talons » pour se diriger à genoux et dans de vifs étirements de ses petites couilles vers les toilettes.“ – Et que ça brille, petite Bitch! »Ironisa Maîtresse Carola, en plaçant le caméscope, et prenant ensuite quelques photos.“ – Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’resse !  Mmmpphhh ! ”Répondit la petite French maid, tout en effleurant l’intérieur des toilettes du manchon-brosse.“ – Et n’oublie pas de faire bien le fond , petite Bitch! »Gronda Maîtresse Carola, en appuyant sur la tête de sa soumise de ses longues mains manucurées, lui plongeant presque dans les toilettes, heureusement arrêté par le manchon-brosse qui toucha le fond .“ -MMMMMMPPHHH ! ‘Ui , Mai’resse ! Pa’don, Mai’resse !  Mmmpphhh ! ”Couina la pauvre French maid , dans l’impossibilité de se soustraire à la dure volonté de sa Maîtresse, et de cette nouvelle soumission.Elle bedava bonus s’activa sur le fond des toilettes dans des mouvements de tête, rappelant presque ceux d’une fellation.Satisfaite, Maîtresse Carola attacha une longue laisse, raccordant ainsi le collier de maintien de sa petite Bitch à la poignée de la porte, et partit s’habiller.Sur ses imposants faux seins, elle enfila un petit haut de résille bordé de petites plumes, avec un petit slip assorti, gainant ensuite ses longues jambes félines de bas, avant d’enfiler de hautes cuissardes de cuir vernis noir.Après avoir enfiler de longs gants de satin noir et sertit un de ses poignets d’un bracelet de perles assorti à son collier, elle prit sa cravache et se dirigea vers les toilettes,où l’attendait sa petite French maid retenue par sa laisse.Celle-ci frissonna en voyant sa Maîtresse la toiser du regard, tout en lui retirant son manchon-brosse, prenant ensuite sa laisse et la tirant d’un coup sec pour imposer de la suivre.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!  MMMMPPHHH !!! ” Couina la petite French maid, en suivant sa Maîtresse sur ses genoux, chaque mouvement lui faisant irradier une vive douleur dans ses petites couilles meurtries violettes de congestion, et que la vue de sa somptueuse Maîtresse qui allait s’occuper d’elle pour la séance n’avait en aucun cas arrangé les choses dans sa minuscule cage.Une fois arrivée dans le salon dans un tintamarre couinant et grelottant, Maîtresse Carola plaça sa soumise à genoux du coté gauche de son fauteuil, à un endroit spécialement prévu pour elle, Maîtresse Carola y ayant étalé le contenu d’un sac de riz.Elle lui retira enfin les pinces qui lui meurtrissaient ses petites couilles violettes, en commença à la caresser de sa longue main gantée.“ – Ma petite Bitch est très en forme , je préfère être prévoyante ! »Murmura Maîtresse Carola, à l’oreille de sa soumise, posant ensuite son doigt sur le gag-ball en guise de silence, tandis que son autre main se faisait très présente sur la petite cage remplie de congestion, la couvrant à nouveau d’un préservatif usagé, aillant déjà servi la veille. .Elle coupa ensuite les scotchs qui bloquaient les serviettes éponge sur les mains de sa petite French maid, et les lui glissa dans des gants munis de gros anneaux de cuir rouge , les serrant fermement pour les bloquer, faisant également passer les sangles sur les épaules dénudées de sa petite Bitch. Une fois bien en place, Maîtresse Carola bloqua tous les anneaux à l’aide de cadenas et de mousquetons, en faisant ainsi un armbinder.Elle cadenassa les deux chevilles de sa soumise entre elles, et y fixa les anneaux d’extrémité des gants.“ – J’ai cru comprendre que tu appréciais d’être une Asthray Sissy Slut, petite Bitch ! Heureusement pour toi que mes « interdits » sont libres de mes choix pour ta bonne et plaisante éducation ! »Dit Maîtresse Carola , en vissant le manchon-cendrier sur le gag-ball, avec un fourbe sourire envers sa soumise, sur l’ironie de sa situation, surtout après la punition qu’elle venait de subir pour son incartade.“ – Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’resse !Me’ci Mai’resse !  Mmmpphhh ! ”Répondit la petite French maid, tandis que sa Maîtresse lui fixait la manille nasale, muni d’un anneau s’ouvrant dont elle se servit pour stabiliser le manchon-cendrier. “ – Sur qu’il restera bien droit, comme ça !Approche plus prêt, petite Cendrier ! ”Ordonna Maîtresse Carola, en s’asseyant confortablement dans son épais fauteuil, saisissant ensuite d’une de ses longues mains gantées les grelots qui pendaient au bout des chaînes des pinces de ses mamelons, les tirant vers elle.“ – MMMMMMPPHHH !NANNN ! PI’IE, MAI’RESSE ! MMMMMMMPPHHH ! ”Supplia la petite French maid, en avançant malgré tout sur ses genoux rendus douloureux par le supplice des grains de riz .Mais Maîtresse Carola fut insensible aux suppliques de sa petite Ashtray Sissy Slut, et cadenassa ensemble toutes les chaînes à l’accoudoir de son fauteuil, allumant ensuite une grosse bougie rouge.“ – Je mets en ligne quelques photos, petite Bitch ! ”Dit Maîtresse Carola, en retirant ses longs gants, avant d’allumer une longue cigarette avec la flamme de la bougie.“ – Mmmpphhh !Me’ci Mai’resse ! deneme bonusu  Mmmpphhh ! ”Geignit doucement l’Ashtray Sissy Slut, en réajustant sa position pour que les chaînes des pinces de ses mamelons soient moins tendues, mais également pour essayer de voir les futures photos d’elle, qui seraient mis en ligne. “ – Ppfffffff !!! Toujours aussi Curieuse, petite Bitch ! ”Ironisa Maîtresse Carola, en plongeant son regard d’azur dans celui de son Ashtray Sissy Slut solidement entravée, tout en lui soufflant la fumée de sa cigarette sur son visage muselé. “ – Mmmpphhh ! Pa’don, Mai’resse !  Mmmpphhh ! ”En baissant les yeux, ayant juste eu le temps de voir une photo d’elle en petite Chienne docile en train de se restaurer.Tandis qu’elle fumait délicatement sa longue cigarette, Maîtresse Carola se mit à jouer avec la tension des pinces d’une longue main aux griffes acérées.Elle souffla une nouvelle fois sa fumée sur son Ashtray Sissy Slut aux yeux lourdement maquillés, dont les faux cils papillonnaient sous la fumée et tension que les longues griffes de sa Maitresse effectuaient sur les pinces qui mordaient ses sensibles mamelons.“ – Mmmpphhh !! Naaaaaannnnn ! Pa’don, Mai’resse !  Mmmpphhh ! ”Couina la petite Ashtray Sissy Slut, en baisant les yeux, tandis que le préservatif qui couvrait sa minuscule cage venait de se remplir d’une épaisse semence.“ – Ppfffffff !!! Et toujours incontinente ! On verra cela plus tard, Petite Bitch ! Mais pour la peine, je vais mettre ta nouvelle galerie complètement à jour et en mode pur jus !”Gronda Maîtresse Carola, tandis qu’elle posait sa cigarette en équilibre dans le cendrier, pour aller prendre un masque de cuir assorti à l’armbinder“ – MMMMMMPPHHH ! PA’DON, MAI’RESSE !S’I OU’ PLAI !AAARRRGHHH !!! ! MMMMMMMPPHHH ! ”Implora la pauvre petite Bitch, dont les pinces venaient de gracieusement d’être étirées par le tourniquet du fauteuil.Mais Maîtresse Carola fut insensible aux suppliques de sa petite Ashtray Sissy Slut, et lui masqua les yeux avec l’épais masque de cuir rouge, récupérant ensuite sa cigarette, en prenant bien soin d’égoutter sa cendre dans le cendrier, pour que les senteurs remplissent directement le nez de sa petite Bitch, lui soufflant également sa fumée sur son visage masqué et muselé. Éteignant enfin sa cigarette, Maîtresse Carola se replaça dans son fauteuil pour reprendre la mise en ligne des photos de sa petite Bitch, s’amusant à bouger son fauteuil pour provoquer des tensions sur les pinces.La Confortable situation de la pauvre Ashtray Sissy Slut dura ainsi tout le temps que sa Maîtresse passa pour la mise en ligne des photos, tandis que son nez se remplissait des senteurs froides de la cigarette éteinte dans son manchon-cendrier par la vile et fourbe Tigresse, qui jouait parfois de ses griffes sur ses sensibles mamelons joliment étirés.Quand Maîtresse Carola retira le masque, l’écran de l’ordinateur affichait une photo d’une docile Ashtray Sissy Slut , tandis que sa Maîtresse rallumait la bougie en même temps qu’une de ses longues cigarettes.“ – Ppfffffff !!!Voila ,petite Bitch , ton profil est a jour! Plus qu’a le finir avec une Confortable séance, on a encore presque 4 heures devant nous !”Dit Maîtresse Carola , avec un sourire remplit de fourberies, sa longue main libre glissant sur les chaînes des pinces tendues à l’extrême.“ – MMMMMMMPPHHH !Me’ci Mai’resse ! Hiiiiiiiiiiiiiiiiii ! S’i vou plai, Mai’resse ! Mmmpphh… ” Supplia la pauvre petite Ashtray Sissy Slut , les yeux embuées de larmes sous l’intensité de la nouvelle traction provoquée sur ses sensibles mamelons, prisonniers de la morsure de leur pinces depuis bientôt 5 heures.“ – Ppfffffff!!!Le temps que je sorte mon dressing, tu vas m’attendre un peu , petite Bitch ! ”Dit Maîtresse Carola , en soufflant de nouveau sa fumée au visage de son Ashtray Sissy Slut, retirant le cadenas qui emprisonnait les chaînes des pinces à l’accoudoir.“ – Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’resse !Me’ci Mai’resse !  Mmmpphhh ! ”Soupira la petite Bitch, presque rassurée, tandis que ses grelots se remettaient à pendre au bout de leur chaîne.Éteignant sa cigarette dans le cendrier que lui offrait la bouche muselée et « silencieuse » de sa petite Ashtray Sissy Slut, Maîtresse Carola prit un anneau vissable, et le plaça en remplacement du support de cendrier, retirant également la manille nasale .Elle détacha ensuite les chevilles de sa soumise, l’aidant à se remettre debout, l’entraînant par sa laisse jusqu’au pied de maintien.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *