Samia – 23 Le coup du matin.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Samia – 23 Le coup du matin.On fait un petit bond dans l’espace et dans le temps?? Voilà : voyage sans histoire. On est devant l’hôtel « Shéhérazade, perle du désert ». Joli nom et bel hôtel, genre 5 étoiles avec 2 piscines, un spa… tout, quoi. Je remarque une chose un peu surprenante : le personnel est beau. Les employées et les femmes de chambre ressemblent à des actrices de Bollywood et les hommes sont franchement pas mal. Je ne savais pas encore que les riches veulent être entourés d’un personnel séduisant et stylé. Un Sheik nous reçoit à la réception. Le luxe, je n’y suis pas habituée. Quand j’étais petite, le luxe, c’était de n’être pas trop loin d’une source. Enfin, disons d’un robinet. Une jolie Berbère (j’en sais rien, mais j’aime le mot) prend nos bagages et nous conduit dans notre chambre. Je lui donne un billet, c’est peut-être beaucoup, parce qu’elle se confond en remerciements et en courbettes. Je la congédie avant qu’elle ne me lèche les pieds. Dire que vers 10 ou 12 ans, c’est moi qui recevais une pièce quand quelqu’un me laissait lire son avenir dans les lignes de sa main… On a une grande chambre avec télé, bar, terrasse… Oui, vous, vous avez l’habitude, pas moi. Il y a deux grands lits, mais je dis à Julien : — Tu dormiras par terre. Pourquoi?? Parce qu’il ne faut pas habituer les chiens ou Julien à grimper sur les lits. Ou alors, exceptionnellement. Avant de m’endormir, je réfléchis à comment mettre un peu de piment dans ce voyage de noces et… Oh?! J’ai une idée. *** Je passe une bonne nuit et me réveille vers 9 h. Julien est réveillé, mais je lui interdis de se lever avant d’en avoir reçu l’autorisation. Dès qu’il voit que j’ouvre un œil, il me demande : — Je peux aller faire pipi ? S’il te plaît, Samia. J’adore le contrôler jusque dans ses… besoins naturels. J’attends un peu avant de lui permettre. Ensuite, il grimpe entre mes cuisses pour débarbouiller mon minou, comme tous les matins. Je prends le téléphone et commande des petits déjeuners dans la chambre. Avec un peu de chance, ce sera la jolie Berbère avec qui je ferais bien un jeu de chat/chat. C’est comme chat/bite mais sans la bite et avec une deuxième chatte. On toque, je réponds « Entrez ». Ce n’est pas la jolie Berbère mais un Touareg plutôt séduisant. Il nous salue, dépose le plateau et tire les rideaux. Je me suis redressée dans le lit, oubliant ma nudité. Il doit en voir souvent, des nichons. Et pourtant, il a l’air hypnotisé par les miens. Je vous ai déjà parlé de mes seins?? Ils sont trop beaux : deux poires bien fermes avec des aréoles roses. Ils bougent trop joliment quand je marche, j’adore mes seins… Le Touareg aussi, j’ai l’impression?! Je lui dis : — Je crois qu’il y a un problème avec la baignoire. — Quel genre de problème, Madame?? — Je vais vous montrer. Oubliant à nouveau que je suis toute nue, je sors du lit pour aller dans la salle de bain. Je me penche sur le bain pour bursa escort essayer de tourner le robinet d’eau froide, avant de lui dire : — Vous voyez, c’est coincé… Mais, oh mon Dieu ! Je suis distraite, j’ai complètement oublié ma tenue. Ça ne vous choque pas?? — Pas du tout, la beauté n’est jamais choquante. Oh, c’est joliment dit… Est-ce que les domestiques des riches doivent avoir fait des études à la Sorbonne?? Ayant envie de jouer, je lui dis : — On me dit parfois que j’ai des beaux seins. Comment vous les trouvez, mes seins?? — Les plus beaux du monde. Je ris en répondant : — Non, non… Juste devant moi, il y a Marilyn Monroe à 25 ans. Faut être lucide, elle est légèrement devant moi. J’ajoute : — Ils sont fermes. Tenez, touchez?! Je lui balance mes seins sous le nez?! Là, il panique un peu en disant : — Votre mari… euh… — Ah d’accord, vous préférez caresser les couilles de mon mari ? — NON?! Non, pas du tout… mais je dois absolument continuer mon service. Merde?! C’est que je mouille, moi. Il ajoute : — Demain, je suis de repos. Je viendrai… Je prends sa main et la mets sur ma chatte en disant : — J’veux une queue maintenant?! — Je peux vous envoyer le chef technicien. Très viril, très gros zob. On dirait qu’il me fait l’article. Je réponds : — D’accord, mais vite. — Oui, et moi demain?? — Oui, je te l’ai dit. — Je vais le lui annoncer immédiatement. Il s’en va. Je suis en manque, y a ma chatte qui miaule?! J’ai bien Julien et sa langue mais je veux un truc plus fort?! Genre couleur locale avec un gros zob, comme il a dit. D’un autre côté, j’ai faim. J’ai envie de manger le petit déjeuner sur la terrasse. Ma chatte me murmure « on attend encore un peu », tandis que mon estomac gronde « je veux manger?! » Qui va gagner ce bras de fer entre mon estomac et mon minou (c’est une image?!)?? Je ne le saurai jamais, car on toque à la porte. Je vais ouvrir à poil, m’en fous, si c’est pas eux. Je me sens prête à violer une femme de chambre. Mais c’est eux. Un grand type d’une cinquantaine d’années me dit : — C’est ici qu’il y a une urgence?? — Oui Monsieur. — Bien, je m’appelle Ahmed. Je suis le chef technicien et voici mon neveu Jalil. On est spécialisés en plomberie féminine… Je ris… et vous connaissez le proverbe « Femme qui rit, bientôt vous offrira son frifri ». Les deux hommes me dévorent des yeux… C’est intimidant?! Non, je rigole. Je vais près du chef, il me prend par la taille pour me coller à lui. Je lui murmure à l’oreille : — Traite-moi comme une pute. Je crois qu’il voit bien ce que je veux, mais il me demande quand même : — Et ton mari?? — Il a eu les oreillons à 12 ans et sa bite a arrêté de grandir. Il m’aime et ça lui fait plaisir que de vrais mâles me baisent. Comment ça, c’est n’importe quoi, l’histoire des oreillons?? Oui, c’est vrai, mais ça a l’air de leur convenir. Un mec qui a envie de baiser croit ce qu’il a envie de croire. Julien bursa escort bayan est assis par terre à côté de mon lit, là où il a dormi. Ahmed dit à son neveu. — Enlève ton pantalon et couche-toi par terre. Puis à moi : — Toi, à genoux et suce-le pendant que je te baise, comme la chienne que tu es. Pour jouer, je lui demande : — Comme une chienne d’infidèle, Monsieur?? Il me donne une bonne claque sur les fesses en disant : — Obéis, insolente?! Oui, il sait jouer aussi. Je vais entre les jambes de Jalil. Oh, il est tout à fait comestible, ce petit. Son sexe fait bien 20 cm de long et il tressaille sur son ventre, preuve qu’il est vivant. Ses couilles sont de belle taille. J’aime les couilles, je promène mes lèvres sur la peau, imaginant le sperme qui s’y trouve, enfin, je fais comme si c’était là qu’il se trouve. J’embrasse la hampe du sexe jusqu’au gland. Le méat déborde déjà d’amour pour moi, sous forme d’une grosse goutte. Seule ombre au tableau, il est circoncis – mais d’un autre côté on risque moins de mauvaises surprises. Derrière moi, Ahmed me donne à nouveau une bonne claque sur les fesses en disant : — Allez, remue ton cul, gagne tes dirhams?! Tédirame??? Ah oui, la monnaie d’ici, les dirhams. J’suis conne. — Aïe?!! Comme je ne remue pas assez vite, il me donne une deuxième claque en me prévenant : — Les putes paresseuses, on les revend au marché aux esclaves pour les travaux des champs. Ah… oui, il aime jouer… Mais bon, il doit se calmer, on n’a quand même pas gardé les dromadaires ensemble. Mes fesses me brûlent, alors je lui fais une très jolie danse du ventre… avec les fesses?! Il caresse ma fente avec son gland, puis pénètre dans mon vagin. Oh?! Ça fait du bien, j’en avais vraiment envie. Maintenant, je suis bouchée, par la bite de l’oncle dans la chatte et du neveu dans la bouche. J’enlève la bite qui est dans ma bouche pour dire : — Julien, viens te mettre derrière nous et observe comment les guerriers de l’Atlas baisent les femmes. Ça fait rire Ahmed, qui me demande : — C’est ton esclave ? Je caresse le sexe du neveu avec la main pour qu’il ne refroidisse pas et je réponds : — C’est un esclave qui m’obéit au doigt et à l’œil, Monsieur. Vous voulez qu’il vous lèche le cul pendant que vous me baisez?? — Il ferait ça?? — Bien sûr?! Julien?! Lèche le cul de ce Monsieur. Le neveu prend ma main. Oui, bon, je le reprends en bouche. Derrière moi, Ahmed a ralenti le rythme, sans doute pour mieux profiter de la langue de Julien dans son cul?! C’est quand même dégoûtant tout ce qu’il fait, non?? Comment ça, c’est moi qui l’oblige?? Je ne réponds même pas à ça, d’autant que j’ai une bite dans la bouche et que je la sens palpiter. Je crois qu’il ne va pas tarder à arroser mes amygdales avec son sperme… Ça y est. Ouch?! J’en ai plein la gorge… J’avale… et ce con de Julien qui est derrière, sinon j’aurais tout recraché dans sa bouche… Bah, il ne perd görükle escort rien pour attendre, il aura droit au foutre d’Ahmed. Le neveu s’est redressé sur un coude pour me regarder avaler. Attends, ce n’est pas fini. Je sors son sexe de ma bouche et avec le pouce et l’index, je le presse depuis le bas vers le haut. Une grosse goutte de sperme apparaît et je la gobe sous ses yeux ravis. Ah, je sens que l’oncle va lui aussi me remplir… Il s’enfonce bien à fond en moi… Son gland doit être contre le col de la matrice. Ah là, là, l’instinct des hommes?! Inconsciemment, il veut être sûr que ses spermatozoïdes n’auront pas trop de chemin à parcourir, pour aller violer mon pauvre ovule sans défense. Voilà, je sens qu’il repeint le fond de ma vulve… et allez que j’en remets une 2e couche et même une 3e ! Et moi?? J’étais trop occupée à imaginer des choses. Heureusement, il y a mon sex-toy. Ahmed quitte ma chatte. Je me lève avec la main en conque sur mon minou. Un coup d’œil à Julien et il est déjà couché sur le dos, bouche ouverte, comme un oisillon attendant la becquée. Attends, tu vas l’avoir ta becquée?! Je me mets bien au-dessus de son visage et je m’accroupis, en retirant ma main quand ma chatte est à 20 cm de sa bouche. Je pousse et une grosse bulle émerge et tombe dans sa bouche. “Tiens?! Cadeau, petit oisillon”. Ahmed et Jalil regardent la scène avec intérêt. Je pousse encore et d’autres bulles tombent dans sa bouche. Ça m’excite. Le traiter comme ça devant ces fiers guerriers… Enfin, on dit comme ça. Mon oisillon devient mon sex-toy et je me branle sur son visage en me frottant du menton au front, en passant par sa langue dressée et son nez. Je finis par faire du trot sur son visage en pensant que je vais ajouter ma jouissance à son repas du matin. Mais non, je mettrai des morceaux de pain entre mes orteils avant de prendre ma douche pour que ce soit complet…. Ouch?!… C’est l’image de trop?! Je jouis… Putain, c’est fort…. Quelques minutes plus tard, je descends de cheval… Je veux dire du visage de Julien. Je jette un coup d’œil, il est tout barbouillé de sperme?! Ahmed me dit : — Tu as bien travaillé. Tiens, voilà ton salaire. Il me tend un billet de 10 dirhams, ce qui doit être une somme dérisoire. je réponds : — Merci Monsieur, j’ai toujours à cœur de satisfaire mes clients. Une dernière claque sur les fesses, amicale cette fois-ci, et ils s’en vont. Je dis Julien : — Mets le petit déjeuner sur la table de la terrasse. Quel confort, avoir un boy. Plus d’effort à faire, à part lui donner des ordres. Je vais sur la terrasse. On n’est pas trop vus ou alors de loin. Julien attend que je l’autorise d’abord à s’asseoir, puis à manger. Ou pas, ça dépend de mon humeur… Aujourd’hui, me sentant bien, je lui dis : — Tu peux t’asseoir et manger. — Merci, Samia. Je mets les restes de ce que j’ai mangé sur son assiette. C’est symbolique. Par exemple, quand je mange une pomme, je lui fais toujours manger le trognon. Eh, c’est encore très bon ! Aujourd’hui, j’ai mangé une mandarine et j’ai craché la peau et les pépins. C’est pour lui. À suivre. Si vous avez envie de me parler, je suis ici : mia.michael@hotmail.fr

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *